Essence : la région manque de gros joueurs, conclut la Régie

La Régie de l'énergie considère que les prix... (Archives Le Droit)

Agrandir

La Régie de l'énergie considère que les prix élevés de l'essence dans la région de Sherbrooke sont le reflet d'un occupation du territoire propice à l'existence de petites essenceries.

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les prix de vente au détail de l'essence dans la région de Sherbrooke y sont plus élevés, en moyenne, que dans les régions environnantes. Cet écart s'observe principalement sur le plan de la marge de détail.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a rendu public l'avis que lui a soumis la Régie de l'énergie sur les prix de vente au détail du carburant dans la région métropolitaine de Sherbrooke.

En comparaison avec les régions environnantes, la Régie conclut aussi dans son avis que les écarts de prix observés sont le reflet, d'une part, d'une occupation du territoire et d'une localisation propices à l'existence de petites essenceries.

De plus, elle observe une évolution du marché dans la région de Sherbrooke qui se fait à un rythme plus modéré que dans les régions environnantes.

« À titre de ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, je suis préoccupé par la situation du marché de l'essence dans la région métropolitaine de Sherbrooke. C'est pourquoi j'ai demandé un avis à la Régie de l'énergie », résume M. Arcand.

« En effet, la Régie est chargée de surveiller les prix des produits pétroliers, afin, notamment, de renseigner les consommateurs. »

Rappelons que c'est le député de Sherbrooke Luc Fortin qui avait interpelé le ministre Arcand à ce sujet il y quelques mois.

Ce rapport arrive alors qu'on réclame la venue dans la région de pompes à essence du géant Costco, comme c'est le cas à Drummondville, où le carburant se vend généralement moins cher qu'en Estrie.

Justement, M, Fortin prend la balle au bond. Il a déjà entrepris des démarches afin de faciliter le déménagement possible du magasin Costco du secteur King Ouest/autoroute 410 vers le plateau Saint-Joseph, où une station d'essence pourrait voir le jour.

« Ce qu'on comprend du rapport de la Régie, c'est qu'il manque de détaillants de grande taille. C'est une question de diversifier le marché chez nous pour que ça donne des résultats tangibles », dit-il.

« Je suis député et consommateur en même temps. J'ai pu constater moi aussi la différence des prix. C'est confirmé qu'on paye plus cher qu'ailleurs. »

Mardi, et ce depuis plusieurs semaines, le prix de l'essence était à 1,07 $ le litre à Sherbrooke. Selon le CAA-Québec, le « prix réaliste » se situe à 1,04 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer