Prévenir les agressions sexuelles sur les campus

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Plusieurs activités auront lieu en novembre, sur les campus sherbrookois, dans le but de prévenir les agressions à caractère sexuel.

La programmation de ce mois de sensibilisation contre les agressions à caractère sexuel dans les campus postsecondaires estriens est la première initiative visible d'un nouveau groupe de travail consacré à cette problématique, annonce la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke dans un communiqué.

Le groupe a également entrepris l'élaboration d'une politique commune portant sur les agressions sexuelles, considérant qu'au cours de leur parcours collégial et universitaire, «entre une femme sur quatre et une femme sur cinq serait victime d'un viol ou d'une tentative de viol», relate la FEUS.

Ainsi, le mardi 10 novembre, Aequitas Sherbrooke tiendra une table ronde intitulée «Combats au masculin». On y fera une large place au SHASE (service de Soutien aux hommes agressés sexuellement durant l'enfance), pour expliquer les enjeux entourant l'expérience traumatique que vivent ces hommes. Le SHASE est un organisme sherbrookois menacé de fermeture. Une pétition circule demandant au gouvernement son maintien, voire son expansion dans toutes les régions du Québec. Le CIVAS (Centre d'intervention en violence et agressions sexuelles de l'Estrie) participera également à la rencontre pour informer sur les hommes qui commettent des agressions. La table ronde commence à 17 h à l'agora du Carrefour de l'information de l'UdeS.

Le lendemain, 11 novembre, il y aura présentation animée du documentaire The Hunting Ground (en anglais) par les éducateurs de SexEd. Une porte-parole du CALACS Agression Estrie viendra également témoigner. À 18 h 30, au Théâtre Centennial de l'Université Bishop's.

Le 25 novembre, à 18 h 30 à Bishop's mais à la salle Bandeen cette fois, il y a aura visionnement du film Antoine et Marie (en français) qui trace le portrait de deux êtres unis par le drame du viol de Marie. Alors que débuteront les douze jours d'action pour l'élimination de la violence faite aux femmes, qui culmine le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes, le CALACS Agression Estrie, SexEd et d'autres organismes seront à nouveau sur place pour tenir des stands d'information et distribuer des rubans blancs, symbole de conscientisation à ce problème social.

Enfin, le jeudi 3 décembre, le CALACS Agression Estrie sera présent à la Maison du Cinéma pour la projection du film Le commerce du sexe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer