Serres St-Élie déplore encore le manque de communication de la Ville

Mélanie Gérgoire... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Mélanie Gérgoire

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La propriétaire des Serres et pépinière Saint-Élie déplore une nouvelle fois le manque de communication de la Ville de Sherbrooke pour la réalisation des travaux sur le boulevard Industriel. Cette fois, la Ville aurait omis d'avertir que des travaux de pavage entraîneraient une circulation en alternance pendant la fin de semaine.

«Ce dossier-là est incroyable du début à la fin. Je pensais vraiment naïvement que les communications s'amélioreraient », lance Mélanie Grégoire.

La Ville a envoyé un avis publiquement vendredi après-midi pour informer des travaux samedi et lundi. « Une seule voie sera disponible sur le boulevard Industriel. La circulation se fera en alternance à l'aide de signaleurs. Les commerces demeurent disponibles en tout temps », y lit-on.

Seulement, Mme Grégoire ne l'a pas reçu. Elle a constaté la présence des travaux en arrivant à son commerce samedi matin. « La période de Noël commence. Je lançais mes activités gratuites samedi. Si on travaillait ensemble et qu'on m'avait avertie, j'aurais déplacé mon atelier à dimanche. La Ville veut me charger pour ces travaux, alors je considère que ce chantier m'appartient un peu. Je paye pour, alors j'aimerais être tenue au courant. Je suis tannée de passer pour la chialeuse du coin. »

«J'aimerais être en mesure de mieux gérer les pertes que ces travaux occasionnent.»


Mélanie Grégoire convient que les travaux sur le boulevard Industriel sont nécessaires et assume qu'il y aura un impact sur son commerce. « J'aimerais être en mesure de mieux gérer les pertes que ces travaux occasionnent. Je veux pouvoir gérer mon personnel en fonction des impacts des travaux, déplacer mes activités si nécessaire, faire sortir mes camions plus tôt pour diminuer les impacts sur la circulation. J'essaie d'être créative, mais j'ai l'impression de devoir me battre avec la Ville pour travailler avec elle. Qu'on me donne les outils pour gérer. Mes attentes, ce sont un partenariat et une collaboration. »

La propriétaire des Serres et pépinière Saint-Élie a communiqué avec la Ville par courriel. Pour réponse, on lui a demandé si elle avait vérifié dans ses messages indésirables. Puis, lundi matin, on a confirmé que l'erreur provenait de la Ville.

Mme Grégoire estime avoir encaissé des pertes de plusieurs milliers de dollars pour la fin de semaine. « C'est plus problématique depuis le début des travaux en alternance, en septembre. On m'avait dit que ces travaux seraient de courte durée... »

Au service des communications de la Ville de Sherbrooke, on mentionne que l'échéancier des travaux est maintenu et que ces derniers devraient être terminés le 30 novembre. La circulation se fera en alternance jusqu'à la fin. 

Toujours selon le service des communications, tous les commerçants avaient été informés des travaux prévus cette fin de semaine, mais un problème serait survenu avec l'adresse de Mme Grégoire. Un signaleur aurait été posté devant les Serres et pépinière Saint-Élie pour faciliter l'accès au commerce. La Ville a rencontré Mme Grégoire lundi matin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer