Sherbrooke accueille le comité de sélection pour les Jeux de la Francophonie 2021

Les membres de l'Organisation internationale de la Francophonie... (Photo fournie)

Agrandir

Les membres de l'Organisation internationale de la Francophonie chargés de désigner la ville hôte des Jeux de la Francophonie 2021 ont atterri  à Montréal, vendredi soir. Ils visiteront les installations sherbrookoises au cours des trois prochains jours.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Quand on lui demande comment les représentants de la candidature sherbrookoise se sentent quelques heures avant l'arrivée du comité de sélection pour les Jeux de la Francophonie de 2021, le conseiller municipal et porte-parole du projet, Bruno Vachon, parle d'une fébrilité comparable à celle de musiciens la veille d'un concert.

« Tout le monde a hâte, on a fait des répétitions et des répétitions, maintenant on a hâte au concert », dit-il. Vendredi soir, toute l'équipe en était encore à peaufiner les derniers préparatifs, car la représentation de trois jours s'annonce chargée et structurée. Dès samedi matin, les experts visiteront certaines des installations proposées pour accueillir les compétitions, notamment le parc Jacques-Cartier. Un travail de terrain qui se poursuivra le lendemain au Palais des sports Léopold-Drolet.

« Il y aura un paquet de choses de prévu, dont certaines qui leur feront découvrir les spécificités de Sherbrooke. On fera le tour des installations et on répondra à leurs questions par rapport au cahier des charges qu'on leur a soumis, c'est l'élément central de leur visite », explique M. Vachon.

En tout, ce sont une trentaine d'intervenants qui se relaieront afin de décrire les installations et prouver que les mesures détaillées dans le plan de Sherbrooke sont réalisables, notamment en ce qui concerne les besoins logistiques et de transport. La visite prendra fin lundi alors que le comité de candidature a invité la population et les gens d'affaires à une mobilisation citoyenne dès 16 h, devant l'hôtel de ville de Sherbrooke.

« On espère que la température sera de notre côté et que le plus de gens possible vont se présenter, souhaite M. Vachon. On veut démontrer au comité que les gens de Sherbrooke veulent les Jeux de la Francophonie et que notre ville est prête à les accueillir. Pour l'instant, les gens répondent présents. »

En début de semaine, ce sont les représentants de la candidature de Moncton-Dieppe qui sont passés en mode séduction devant les juges de l'Organisation internationale de la Francophonie chargés de désigner la ville hôte. Après Sherbrooke, le comité de sélection visitera les installations de la troisième et dernière candidature en lice, celle de La Guadeloupe, en France. Il s'agit de la deuxième étape d'un long processus puisque le comité devra ensuite présenter sa candidature en mars à Abidjan, en Côte d'Ivoire, où auront lieu les prochains Jeux de la Francophonie en 2017.

En attendant, place au spectacle.

Les gens d'affaires manifestent leur appui

En une semaine, une cinquantaine de gens d'affaires ont répondu à l'invitation de la Chambre de commerce de Sherbrooke de signer une lettre d'appui à la tenue des Jeux de la Francophonie à Sherbrooke en 2021.

L'invitation avait été envoyée par courriel à 950 membres de la Chambre de commerce et de la Jeune chambre de commerce, le 29 octobre, et implique que l'organisme « s'engage à contribuer à la tenue de cet événement et à prendre une part active au succès des Jeux de la Francophonie de 2021 ».

Dans le même envoi, les destinataires étaient invités se présenter lundi à 17 h devant l'hôtel de ville de Sherbrooke pour manifester leur volonté d'accueillir les Jeux alors que le comité de candidature terminera une première visite officielle de trois jours à Sherbrooke.

À la Chambre de commerce de Sherbrooke, vendredi, on n'était pas en mesure d'évaluer si beaucoup de gens d'affaires seront présents lundi. Tout le conseil d'administration de la CCS y sera, assure-t-on toutefois.

Du côté de l'Association des gens d'affaires du centre-ville, le président Jean-François Bédard promet lui aussi d'être sur place. Il ne pouvait parler par contre au nom de ses membres.

« J'ose espérer que les gens d'affaires y seront et qu'il y aura un maximum de monde, dit Jean-François Bédard. Ça (les Jeux) donne un bon rayonnement à la ville de Sherbrooke, on l'a vu avec les Jeux du Canada en 2013. Ça amène du monde et de l'argent frais. On ne peut pas être contre ça. »

Notons enfin que la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, a confirmé sa présence à Sherbrooke lundi. La population est également invitée à se joindre à la fête. - Avec Jacynthe Nadeau

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer