Affichage : Dauphinais déplore le deux poids, deux mesures

La conseillère Hélène Dauphinais déplore la politique du deux poids, deux... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La conseillère Hélène Dauphinais déplore la politique du deux poids, deux mesures pour l'utilisation des panneaux électroniques de la Ville de Sherbrooke. Alors que les élus ont convenu qu'elle ne pouvait plus annoncer ses réunions mensuelles sur lesdits panneaux, un message annonçant une assemblée des membres du Parti québécois, du 20 au 24 novembre, était visible vendredi.

« Au mois de mai dernier, mes collègues (majorité) du Conseil m'ont refusé l'accès aux panneaux électroniques pour annoncer mes rencontres citoyennes. On a dit qu'il s'agissait d'activités partisanes », a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

« Deux poids, deux mesures? », interroge-t-elle.

En mai, seuls Marc Denault et Annie Godbout s'étaient rangés derrière Mme Dauphinais à la suite d'un débat au conseil.

Le maire Bernard Sévigny estime que sa collègue « mélange les choses ». « C'est dans les pratiques de Destination Sherbrooke. Quand on attire un événement qui génère au moins 50 nuitées, ça fait partie de l'entente de souhaiter la bienvenue aux gens. À ce jour, le Parti québécois a réservé 270 chambres d'hôtel et nous nous attendons à ce qu'ils atteignent le chiffre de 300. On ne demande pas à Destination Sherbrooke de porter un jugement sur le type d'organisation. »

Pour M. Sévigny, « quand on reçoit 300 personnes de l'extérieur, la moindre des choses, c'est de leur souhaiter la bienvenue. C'est symptomatique. Il est question d'apparences et de perceptions, mais la réalité, c'est autre chose. Quand le Parti libéral a tenu son conseil jeunesse à Lennoxville, il n'y avait pas 50 nuitées et quand le caucus québécois du NPD est venu, il n'y avait pas 50 nuitées non plus. La base de référence est économie et c'est le nombre de chambres d'hôtel. C'est traité de façon tout à fait objective et ça va continuer à l'être. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer