25 ans à servir les Sherbrookois: Rouleau et Paquin honorés par le conseil

Serge Paquin... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Serge Paquin

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Élus pour la première fois en 1990, les conseillers municipaux Jean-François Rouleau et Serge Paquin célèbreront mercredi 25 ans de vie politique. Leurs collègues du conseil municipal leur ont rendu hommage lundi, une attention qui n'a pas manqué d'émouvoir les deux hommes.

Jean-François Rouleau... (Imacom, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Jean-François Rouleau

Imacom, Frédéric Côté

Le maire Bernard Sévigny a été le premier à saluer la carrière de ses collègues. «Il y a une certitude en politique, c'est qu'on n'obtient pas la confiance des électeurs pendant 25 ans sans être à l'écoute, sans être connecté avec le citoyen. C'est tout à votre honneur d'avoir passé 25 années au service des Sherbrookois.»

C'est au doyen du conseil, Robert Pouliot, qu'est revenue la tâche de prononcer l'hommage à Jean-François Rouleau, qu'il qualifie de passionné. «Pour accomplir un tel périple, il a dû compter sur la complicité de ses proches, de son épouse, de ses enfants, et maintenant de ses petits-enfants. Je ne peux m'empêcher de penser à ces électeurs qui l'ont supporté pendant ses nombreux mandats. Même qu'en 2000, aux élections fédérales, les électeurs de sont district on voté contre lui pour s'assurer qu'il n'irait pas à Ottawa», a-t-il lancé.

M. Pouliot n'a pas manqué de rappeler l'engagement de M. Rouleau dans de nombreux comités, dont le comité exécutif à la fin des années 1990, le comité ville étudiante, le comité d'urbanisme, le comité de gestion de l'aéroport, sans oublier la présidence de la Société de transport de Sherbrooke et la présidence d'Excellence sportive.

«Je te félicite pour cet engagement et pour ton amour de la politique. Je souhaite que tu conserves bien allumée la flamme qui t'habite depuis 25 ans.»

«Il y a 17 ans, j'arrivais, toute nouvelle, et il avait déjà huit ans d'expérience.»


Le maire Bernard Sévigny et les conseillers Robert... (Imacom, Frédéric Côté) - image 3.0

Agrandir

Le maire Bernard Sévigny et les conseillers Robert Pouliot et Chantal L'Espérance ont rendu hommage à leurs collègues Serge Paquin et Jean-François Rouleau, qui célébreront 25 ans de vie politique mercredi.

Imacom, Frédéric Côté

Jean-François Rouleau a souligné la présence de sa famille, dont son père, ex-conseiller municipal à Cookshire. «J'ai toujours fait de la défense des citoyens ma marque de commerce et je continuerai. Je ne pensais pas faire ça aussi longtemps, mais ç'a passé très vite. Et je n'ai pas annoncé que je partais.»

«Monsieur Centre-Ville»

C'est que son collègue Serge Paquin prendra sa retraite à l'issue du présent mandat. Chantal L'Espérance avait préparé un hommage. «Il y a 17 ans, j'arrivais, toute nouvelle, et il avait déjà huit ans d'expérience. Il avait déjà un côté imposant. Quand il croyait à un dossier, il n'était pas juste avocat dans la vie, il l'était autour de la table du conseil.»

M. Paquin a siégé au comité exécutif à plusieurs occasions. Il a été le premier président du comité consultatif d'urbanisme en plus d'être le seul président d'arrondissement toujours en poste depuis les fusions municipales. «Sa plus grande fierté a été d'avoir ramené les gens à habiter au centre-ville et le développement des commerces de destination. On l'appelle affectueusement Monsieur Centre-Ville et ça va rester. Il a su s'attirer le respect de ses collègues pour sa grande crédibilité, son empathie et son écoute. Il n'a jamais compté son temps.»

Serge Paquin a affirmé considérer comme un immense privilège celui de représenter les citoyens de son secteur. Il a salué l'engagement de sa conjointe, la greffière Isabelle Sauvé, qui a été «un pilier» pendant les 21 années de leur relation. «Pour moi, il a toujours été un plaisir de travailler en équipe, un travail d'équipe qui se fait aussi avec les fonctionnaires. Je considère que j'ai énormément appris de notre fonction municipale.»

Celui qui avait été élu par acclamation en 1998 a conclu à la blague que «les citoyens du Centre-Sud sont ceux qui votent le moins aux élections municipales, mais je peux vous affirmer que ces électeurs votent très bien».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer