Une simulation du Parlement européen à Sherbrooke

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après les Jeux de sciences politiques 2016, l'Université de Sherbrooke accueillera un autre événement étudiant à caractère politique.

Happening annuel d'envergure internationale, la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (SPECQUE) débarquera à Sherbrooke du 31 juillet au 7 août après avoir été désignée comme ville hôtesse à la conclusion de la précédente édition, qui se tenait à Lille, en France.

L'Université de Sherbrooke a en effet été préférée à l'Université d'Ottawa pour accueillir l'an prochain la 19e édition de la plus grande simulation du Parlement européen en Amérique du Nord.

«On a eu du mal à départager les deux candidatures, les deux ont reçu des notes très élevées, mais c'est Ottawa qui a été choisie au départ. Ottawa a ensuite retiré sa candidature parce que des gens manquaient. Mais Sherbrooke n'a certainement pas été choisie par défaut», explique Raphaëlle Houdot, présidente du conseil d'administration de la SPECQUE 2016, qui rappelle que les responsabilités de l'organisation sont attribuées selon un principe d'alternance entre l'Europe et l'Amérique du Nord.

Entre 130 et 180 participants provenant de la francophonie mondiale sont attendus à Sherbrooke, certains provenant même d'Haïti et du Liban, souligne Mme Houdot. Elle ajoute que dès l'annonce de la sélection de Sherbrooke, les étudiants de la précédente édition se sont immédiatement montrés enthousiastes.

«Quand Sherbrooke a été présentée, il y a eu une belle réaction de la part des gens. Ils sont tout de suite allés voir des photos sur Google et ça leur a plu», indique Mme Houdot.

Il s'agira de la toute première édition à être présentée à Sherbrooke après des passages à l'Université Laval (trois fois) et à l'Université de Montréal (deux fois).

Le conseil d'administration souhaite profiter de la SPECQUE 2016 à Sherbrooke pour offrir à ses participants une édition plus écologique et conviviale, à l'image de l'identité sherbrookoise.

«L'esprit qu'on voudrait avoir, c'est une SPECQUE verte qui reprend l'esprit étudiant de Sherbrooke», détaille Raphaëlle Houdot.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer