Un plan de 50 M$ pour corriger les erreurs en transport actif

Pour favoriser le transport actif, la Ville de Sherbrooke compte ajouter 90 km... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Pour favoriser le transport actif, la Ville de Sherbrooke compte ajouter 90 km de trottoirs et 130 km de voies cyclables dans un horizon d'au moins 15 ans. L'ambitieux projet estimé à 50 M$ est consigné dans le Plan directeur du transport actif (PDTA) qui devrait être adopté officiellement en décembre.

Michael Howard... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Michael Howard

Archives La Tribune

En attendant, la Ville recueillera les commentaires des citoyens en ligne jusqu'au 28 octobre après avoir publié son plan sur internet.

Michael Howard, directeur par intérim du Service de la planification et du développement urbain, explique qu'un des diagnostics ayant mené à la réalisation du PDTA était celui d'un réseau «discontinu» dans lequel «certains quartiers sont difficiles d'accès» et dans lequel «les pôles qui génèrent le trafic ne sont pas reliés entre eux».

À ce jour, le réseau de trottoirs compte 290 km alors que le réseau cyclable fait 130 km. À terme, il est souhaité que le réseau cyclable propose un lien utilitaire à moins de 300 mètres d'un logement pour 80 % des logements sur le territoire urbain sherbrookois. Chaque année, un plan d'action sera adopté pour donner la priorité aux actions consignées dans le PDTA.

«En ce moment, nous mettons un peu plus de 2 M$ par année. Ce que nous voulons, c'est d'en faire plus. L'évaluation de 50 M$, c'est ce que ça coûtera pour réaliser les travaux. Quand nous avons des occasions, nous profitons d'un partenariat avec le gouvernement du Québec. Par exemple, sur la 12e Avenue, le ministère des Transports refera la rue et nous en profiterons pour faire des travaux», illustre le conseiller Bruno Vachon, président du Centre de mobilité durable de Sherbrooke.

«L'idée générale c'est de relier les réseaux existants, de faire parler les circuits qui existent déjà. Ce qu'on fait surtout, c'est corriger les erreurs du passé. À l'avenir, nous nous assurerons de travailler en amont. Ce ne sont pas toujours des gros travaux. Parfois, ce sont des pistes sur rue avec du marquage au sol. Il y a plein de quartiers à Sherbrooke qui sont enclavés, mais nous voulons réunifier tout ce qui existe déjà. C'est très ambitieux. Quand je suis allé dans des rencontres avec des élus d'autres villes et qu'on parle de mobilité durable, ce qu'ils rêvent de faire dans dix ans, c'est ce que nous adoptons aujourd'hui. Nous faisons l'envie de beaucoup de villes», ajoute M. Vachon.

Le rythme de réalisation demeure incertain. «C'est un plan directeur. C'est vers où on veut aller. Est-ce que tout sera réalisé dans 15 ans? Nous l'espérons, mais nous irons avec les sommes qui seront disponibles.»

«Les projets seront annoncés d'avance aux élus et les gens pourront se prononcer.»


Certains élus, dont Marc Denault et Robert Pouliot, ont démontré un malaise à ce qu'il n'y ait pas de consultation officielle. Les citoyens sont appelés à se prononcer sur le web.

«Déjà plusieurs rencontres ont été faites avant de rédiger le plan : des groupes de cyclistes, de citoyens, d'élus. Le plan que nous adoptons est très macro. Il ne dit pas de quelle façon les infrastructures seront faites. Les gens voudront donner la priorité à des projets et savoir à quoi ils ressembleront alors que nous ne sommes pas rendus là. Les projets seront annoncés d'avance aux élus et les gens pourront se prononcer sur les types d'aménagement qu'ils préfèrent à ce moment-là», dit Bruno Vachon.

M. Denault a par ailleurs réitéré son souhait de voir la période d'ouverture des pistes cyclables prolongée du 1er avril au 15 novembre, une demande qui avait déjà reçu une réponse favorable des services de la Ville.

«Cette année, il aurait fallu modifier tout l'affichage et ce n'était pas possible. Ce sera fait pour l'an prochain», assure Bruno Vachon.

Pour consulter le PDTA : sherbrooke.ca/pdta. Les questions et commentaires peuvent être acheminés à pdta@ville.sherbrooke.qc.ca.

Trottoirs envisagés

Rue St-Francis

Chemin Moulton Hill

12e Avenue vers le CHUS

Chemin des Pèlerins

Rue Beckett

Chemin de Saint-Élie/Boulevard Industriel

Boulevard Bourque jusqu'à Haut-Bois

Pistes cyclables envisagées

12e Avenue vers le CHUS

Chemin Duplessis

Pont Jacques-Cartier

Rue Galt Ouest, entre Brébeuf et Université

Boulevard Bertrand-Fabi

Boulevard Bourque entre Mi-Vallon et Haut-Bois

Boulevard Mi-Vallon

Boulevard Université jusqu'à Napoléon-Poulin

Chemin de Saint-Élie/Boulevard Industriel

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer