Les autobus rouleront sur René-Lévesque

La directrice générale de la STS, Huguette Dallaire,... (IMACOM, Jessica Garneau)

Agrandir

La directrice générale de la STS, Huguette Dallaire, et le président de l'organisation, Bruno Vachon, ont participé à une table éditoriale pour lancer un cri du coeur dans l'espoir de trouver une nouvelle façon de financer le transport en commun.

IMACOM, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Dès l'inauguration du boulevard René-Lévesque, des autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) entreront en fonction pour arpenter la nouvelle voie de circulation. À l'heure où la STS n'est plus en mesure d'ajouter des services, faute de nouvelles sources de revenus, comment pourrait-elle y parvenir?

La directrice générale Huguette Dallaire assure que les autobus rouleront dès le jour 1, même s'il est acquis que le secteur se densifiera à travers les années. « C'est sûr que nous irons en fonction de l'achalandage. Est-ce que ce sera un minibus ou des services à l'heure de pointe seulement? Tout ce qu'on a développé en dehors du réseau structurant, nous l'avons fait par étapes : d'abord un minibus, puis un autobus sur les heures de pointe. Nous ajoutons ensuite du service hors pointes, en soirée et les fins de semaine. Sur le boulevard René-Lévesque, ce sera la même chose à moins que l'impact soit tel que nous ayons à sauter des étapes. Ce serait une bonne nouvelle. Il faudra nécessairement que les nouveaux services soient supplémentaires à l'offre actuelle. On ne pourra pas couper ailleurs pour aller là », assure Mme Dallaire.

Pour le président de la STS, Bruno Vachon, il sera nécessaire de desservir le nouvel axe routier. « C'est un effet collatéral du développement. On comprend que c'est un axe où on a investi dans le réseau cyclable et le réseau piétonnier. On dit que la mobilité durable c'est important et on veut soulager le boulevard Bourque et le boulevard Bertrand Fabi. Il faut être conséquent. Je serais très confortable d'aller voir les collègues du conseil pour leur demander les fonds nécessaires à cet ajout de service. On a fait René-Lévesque pour avoir un boulevard est-ouest rapide. Il y a une grosse clientèle dans le secteur Marini. Il y aura une école et un CPE. Ça faisait partie de la vision que ce serait relié. Dans les plans, les refuges pour les autobus sont là. Le transport en commun est planifié. »

À défaut de savoir précisément d'où viendront les fonds nécessaires, la STS « essaie de se donner le plus d'air possible pour aller chercher de l'argent ailleurs ». C'est que les demandes provenant des autres secteurs de la ville continuent elles aussi d'entrer aux bureaux de la rue Cabana. « On veut aller en périphérie, on aimerait aller partout, mais nous y allons graduellement avec l'argent que nous avons, la démographie et la densité. Mais à tout le moins, nous n'avons pas enlevé de services ailleurs. »

L'aménagement du boulevard René-Lévesque devrait commencer en 2016 et permettre de rejoindre le boulevard Bourque en 2017.

Partager

À lire aussi

  • La STS appelle à l'aide Québec

    Sherbrooke

    La STS appelle à l'aide Québec

    Pas de nouveaux trajets, pas de bonification de services, pas d'expansion pour la Société de transport de Sherbrooke (STS) en 2016. À la limite de ce... »

  • Le prochain arrêt au bout des doigts

    Sherbrooke

    Le prochain arrêt au bout des doigts

    Les usagers du transport en commun pourraient être en mesure de suivre les autobus de la Société de transport de Sherbrooke (STS) en temps réel sur... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer