Marché de la gare : les commerçants veulent un «vrai» marché de Noël

Les commerçants du Marché de la gare ont été prévenus de la décision de... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les commerçants du Marché de la gare ont été prévenus de la décision de déménager le sapin de Noël de la place de la Gare vers la place des Moulins, à l'angle des rues Wellington Nord et Frontenac, mais ils n'ont pas été consultés. C'est ce qu'avance Patrick Cloutier, de la Boucherie du terroir.

Rappelons que la Ville de Sherbrooke a annoncé lundi qu'elle déménagerait le sapin de Noël, en plus de retrancher certaines décorations à travers la ville, dans une révision de la gestion des décorations de Noël. Dans la même foulée, il semble que la grande roue ne sera pas de retour non plus à l'extrémité est du lac des Nations.

Selon Patrick Cloutier, l'absence d'un arbre de Noël géant au Marché de la gare n'aura pas de conséquences catastrophiques. « Ce n'est pas tant un sapin de 60 pieds que nous voulons, mais un vrai marché de Noël. C'est là-dessus que nous travaillons. Nous voulons le plus d'artisans et de commerçants possible pour que ce soit vivant et qu'il y ait une vraie ambiance de marché des Fêtes. C'est sûr que l'arbre attirait des gens, mais souvent, ils arrivaient sur le site et s'attendaient à plus. Nous aurions aimé développé une offre avec la présence d'un arbre, mais nous ferons sans lui. »

Musique, vin chaud, chocolat chaud et paniers cadeaux seront à l'honneur. « On veut mousser davantage le marché de Noël et avoir au moins une trentaine d'artisans. Déjà, on sait que les gens pourront acheter leur sapin, réserver leur dinde ou acheter des bijoux, des vêtements ou de la menuiserie. Nous aurons un sapin quand même, mais il sera plus petit, plus proche des commerces, pour une atmosphère plus chaleureuse et plus conviviale. »

Pour la première fois, la Corporation du Marché de la gare aurait la possibilité d'organiser une forme de marché de Noël à son image. Elle réclamait d'ailleurs plus d'autonomie dans la gestion de ses activités depuis au moins deux ans.

Une réunion de la Corporation est prévue aujourd'hui pour faire le point. « Ce qui est certain, c'est que le marché nous ressemblera plus qu'auparavant. »

M. Cloutier confirme qu'il n'est pas dans les plans des commerçants de payer pour installer une grande roue. Il n'est pas de l'intention de la Ville d'investir en ce sens non plus.

Rappelons qu'en réorganisant la gestion de ses décorations de Noël, la Ville de Sherbrooke compte économiser 20 000 $ par année de façon récurrente dès l'an prochain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer