«Rassemblement festif» contre l'austérité des étudiants en éducation

Les étudiants de premier cycle de la faculté d'éducation de l'UdeS ont pris la... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(SHERBROOKE) Les étudiants de premier cycle de la faculté d'éducation de l'UdeS ont pris la rue pour dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard, mardi midi.

Un « rassemblement festif » a eu lieu devant le centre multifonctionnel de l'UdeS à 11h30. Les manifestants ont poursuivi leur trajet jusqu'aux bureaux du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR).

Rappelons cependant que la Direction régionale du ministère de l'Éducation, sise Belvédère Nord, a fermé ses portes l'an dernier.

À la suite d'une assemblée tenue la semaine dernière, les étudiants de premier cycle de la faculté d'éducation de l'UdeS sont en grève depuis lundi, et ce, jusqu'à samedi prochain.

Une autre assemblée spéciale de grève était prévue en fin de journée ce mardi. 

«Mon école publique »

Les compressions imposées par Québec seront de nouveau dénoncées, jeudi, dans le cadre de l'événement « Le 1er octobre, je protège mon école publique », un mouvement citoyen de parents ayant pour but de mobiliser la population face aux compressions dans le milieu. 

Le Syndicat des enseignants et enseignantes du Collège Champlain de Lennoxville annonce qu'il se joindra au mouvement « Je protège mon école publique », avec « Je sauve mon cégep », dans le but de mobiliser la communauté collégiale face aux compressions. Le campus de Lennoxville avait lui aussi fait l'objet d'une chaîne humaine le 1er septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer