Dusseault s'offre «une pause» en plein air

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Pierre-Luc Dusseault et son équipe de bénévoles s'offraient dimanche une journée en plein air, une pause qui n'en était pas vraiment une puisque la campagne électorale, elle, n'arrête jamais.

L'événement baptisé «Journée orange» représentait une occasion pour le député NPD sortant de remercier sa troupe de bénévoles et de les côtoyer dans un contexte bien différent que celui d'un local électoral, car si la date du 19 octobre arrive rapidement, le candidat fait remarquer que le vote par anticipation aura déjà lieu dans deux semaines. Au parc Lucien-Blanchard, ils étaient une trentaine à profiter du beau temps pour revenir sur les dernières semaines.

«Ça a été une longue campagne, mais on arrive à la fin, on le sent aussi auprès des gens, note-t-il. Ils étaient intéressés au début de la campagne aussi, mais on sent que les sujets les rejoignent plus en ce moment. Le débat en français a aussi aidé à intéresser les gens.»

Bouchard lance une flèche

Sa rivale bloquiste, elle, n'avait pas autant le coeur à la fête. Dans un communiqué, elle critique l'activité de Pierre-Luc Dusseault en lui reprochant de s'amuser plutôt que de prendre position sur les enjeux de la campagne. «Pendant que M. Dusseault buvait son jus d'orange à la plage Blanchard ce dimanche avec une trentaine de sympathisants, les électeurs de Sherbrooke demeurent dans le noir. Au lieu de divertir ses troupes, il devrait se prononcer sur l'un ou l'autre des nombreux sujets qui nous préoccupent au cours de cette campagne électorale», écrit-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer