Allen s'engage à faire de Sherbrooke un chef de file en matière environnementale

Tom Allen... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Tom Allen

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) S'il est élu le 19 octobre prochain, le candidat du Parti libéral du Canada Tom Allen s'engage à faire de Sherbrooke un chef de file en matière environnementale.

Tom Allen s'est engagé vendredi à développer à un centre d'expertise national en recherche et en développement de nouvelles technologies en matière de lutte aux changements climatiques.

«Je souhaite faire de l'environnement un moteur de développement économique et de création d'emploi pour Sherbrooke (...) Je m'engage à ce que Sherbrooke devienne un centre spécialisé pour la mise en place de projets pilotes en environnement. Sherbrooke pourrait devenir l'endroit par excellence. Je m'engage à mettre en place des programmes de financement de projet développés par les entreprises assoicées à ce créneau d'excellence et soutenir financièment la commercialisation de nouvelles technologies vertes», soutient M. Allen.

Tom Allen souhaite mettre en place avec les universités des programmes de formation pour développer une expertise professionnelle en évaluation des émissions de gaz à effet de serre.

«Idéalement, nous aimerions que les entreprises issues des projets-pilotes s'établissent à Sherbrooke. Le rôle du député est de faciliter la réalisation d'un projet concret en envrionnement. Je compte bien rencontrer les chercheurs de l'Université de Sherbrooke pour faciliter la réalisation des projets. Nous sommes bien positionnés avec nos deux universités et nos collèges pour être un centre d'excellence de nouvelles technologies en environnement», estime Tom Allen qui rappelle qu'il se penchera aussi sur la protection du lac Memphrémagog, la source d'eau potable de la région de Sherbrooke.

Le candidat de Sherbrooke a rappelé les positions nationales du PLC, dont celle d'élargir la bourse du carbone à la grandeur du pays.

Le port du niquab

Au lendemain du débat des chefs qui se déroulat jeudi, Tom Allen a voulu donner son appui au chef du PLC Justin Trudeau sur la question du port du niqab et rappeler la position traditionnelle du Parti libéral en insistant sur le fait que ce n'est pas à l'État de dire aux femmes comment se vêtir.

«Il était nécessaire de clarifier ma position aux électeurs de Sherbrooke au lieu de laisser des points d'interrogation. Je voulais clarifier mes valeurs et celles du Parti libéral. Notre position est de respecter la loi. Nous avons besoin de protéger les lois et libertés de tous les Canadiens et Canadiennes», mentionne Tom Allen.

Ce dernier convient ne pas avoir entendu parler souvent de cette question sur le terrain lors de la campagne électorale, mais souhaitait clarifier la question auprès des électeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer