Des syndicats réclament l'indépendance des campus St. Lawrence et St-Lambert

Des syndicats plaident pour que les trois campus... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Des syndicats plaident pour que les trois campus du Collège régional Champlain deviennent trois cégeps différents. Ci-dessus, le campus de Lennoxville.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les campus St. Lawrence et St-Lambert du Collège régional Champlain (CRC), petits frères du campus de Lennoxville, souhaitent devenir des entités à part entière. Des syndicats revendiquent «l'indépendance» de ces campus situés à Québec et à Saint-Lambert.

«On est géré par un bureau central qui est à Sherbrooke (...) On se fait diriger par des gens qui sont loin de nous», estime la vice-présidente du Syndicat des enseignants du CRC au campus Saint-Lambert, Hélène Mathieu. «On n'a pas de directeur des études. Il y a des problèmes au chapitre de la gouvernance», fait-elle valoir. «On a des besoins différents.»

La volonté des différents syndicats de former trois cégeps distincts ne va-t-elle pas à l'encontre de la volonté gouvernementale actuelle de centraliser, comme dans le milieu de la santé? Hélène Mathieu ne croit pas. «Il y a un dédoublement de certaines tâches... On doit financer un bureau central où il n'y a aucun étudiant», fait-elle valoir. À ses yeux, le fait d'avoir trois entités permettrait d'avoir trois structures plutôt que quatre. Le siège social du CRC est sis boulevard de Portland à Sherbrooke, tandis que le campus de Lennoxville se trouve à côté de l'Université Bishop's.

Les tenants de «l'indépendance» voient dans la situation actuelle un «anachronisme» et «une réalité dysfonctionnelle». Ils réclament une plus grande autonomie pour que «les décisions soient prises localement», et pour obtenir «plus de pouvoir local» au conseil d'administration. Ils croient également que les entités pourraient mieux répondre aux besoins de la communauté.

Selon Mme Mathieu, les deux campus n'en sont pas à leur première tentative de se séparer. Une pétition demandant à ce que le campus St. Lawrence devienne un établissement autonome a été déposée à l'Assemblée nationale. Une pétition du même type circule au campus Saint-Lambert depuis la rentrée.

La direction du CRC a préféré ne pas commenter la situation, hier.

Le conseil d'administration doit se réunir, ce soir, lors d'une séance qui se tiendra à Drummondville. Le conseil doit déposer un rapport portant sur des changements qui pourraient être apportés à la structure de la direction des études; ceux-ci pourraient permettre d'amener plus d'autonomie. Depuis six ans, trois directeurs des études se sont succédé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer