AGEFLESH: en grève du 30 septembre au 3 octobre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les quelque 2000 membres de l'Association générale étudiante de la faculté des lettres et sciences humaines (AGEFLESH) seront en grève du 30 septembre au 3 octobre. Cette dernière journée sera marquée par une manifestation nationale des syndicats du front commun.

La proposition a été adoptée à 53 %, mardi, lors d'une assemblée qui a réuni près de 600 personnes au Centre culturel de l'UdeS.

« L'objectif est de manifester notre solidarité envers les syndicats. On est dans la même lutte (contre l'austérité) », a commenté Alexandra Tourigny Fleury, responsable à la coordination à l'AGEFLESH.

L'association revendique la légitimité du droit de grève et la fin des mesures d'austérité. Les étudiants ont aussi discuté des conséquences des mesures d'austérité sur les femmes, souligne l'étudiante.

Interrogée sur le déroulement des journées de grève, la responsable à la coordination dit s'attendre à une levée des cours et qu'il y ait un mouvement pour la faire respecter.

La dernière grève à la faculté des lettres et sciences humaines (FLSH), le printemps dernier, avait été mouvementée. Treize étudiants avaient obtenu une injonction en cour, qui ordonnait à l'AGEFLESH et à ses membres de ne pas perturber leurs cours.

L'AGEFLESH a ensuite contesté les décisions rendues en Cour supérieure, relativement à l'injonction et concernant une demande en récusation du juge Gaétan Dumas qui a été rejetée; l'association étudiante avait obtenu la permission d'en appeler.

La Cour d'appel doit donc se pencher le 4 décembre sur le droit de grève étudiant.

Selon l'UdeS, les ordonnances du 4 mai 2015 (l'injonction interlocutoire visant l'AGEFLESH et ses membres) » ne sont plus en vigueur jusqu'à ce qu'un jugement final de la Cour d'appel en décide. Le jugement rendu en juillet dernier ordonnait la suspension des procédures en première instance.

Il a également été question pour les étudiants de la FLSH de participer à la grève rotative des syndicats du front commun, mais la proposition a été rejetée.

Cégep

Par ailleurs, les membres du Syndicat du personnel de soutien du Cégep de Sherbrooke (CSQ) ont voté en faveur d'un mandat de grève de six jours, mardi, dans une proportion de 87 %.

L'instance syndicale représente environ 140 employés. Les employés du personnel professionnel doivent pour leur part se prononcer mercredi. Les enseignants du campus de Lennoxville du Collège régional Champlain (CRC) doivent pour leur part se prononcer le 29 septembre sur le mandat de grève.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer