Les étudiants de l'AGEFLESH se prononcent sur une possible grève

Comme prévu à la session dernière, les étudiants de l'Association générale... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Comme prévu à la session dernière, les étudiants de l'Association générale étudiante de la faculté des lettres et sciences humaines de l'Université de Sherbrooke (AGEFLESH) se réuniront en assemblée, mardi, afin de se prononcer sur une possible grève.

Aucune proposition n'est sur la table, explique la responsable à la coordination de l'AGEFLESH, Alexandra Tourigny Fleury : les membres pourront en proposer une mardi. Celle-ci pourrait contenir un mandat de grève... ou pas, selon les échanges qui ressortiront lors de la réunion prévue aujourd'hui.

« Tout va se jouer (à l'assemblée) », explique l'étudiante.

« On est toujours en contexte d'austérité. On a des mandats contre toute hausse de frais; l'AGEFLESH garde toujours la même position... », dit-elle lorsqu'on l'interroge sur le contexte politique actuel.

La question des frais institutionnels non obligatoires (FINO) pourrait se retrouver à l'ordre du jour. La Tribune écrivait le mois dernier que la direction de l'Université de Sherbrooke a décidé de hausser les FINO afin de récupérer environ 2 M$, afin de parvenir à l'équilibre budgétaire en 2015-2016.

Les étudiants ont toutefois la possibilité de ne pas payer ces frais.

Des courriels ont été envoyés aux étudiants afin de les informer à ce sujet; des tracts ont aussi été distribués, explique Alexandra Tourigny Fleury.

Les quelque 2000 étudiants de l'AGEFLESH se sont retrouvés en grève du 24 mars au 7 avril, le printemps dernier, afin de contester les mesures d'austérité du gouvernement Couillard. Lors de l'assemblée générale où ils avaient mis fin à cette grève, les membres avaient voté en faveur de la tenue d'une assemblée le 22 septembre afin de se prononcer sur un mandat de grève.

Par ailleurs, rappelons que la Cour d'appel du Québec se penchera en décembre sur le droit de grève étudiant. Un jugement rendu en juillet dernier a fixé une audition le 4 décembre prochain. Ce jugement a été rendu après que l'AGEFLESH eut contesté deux décisions rendues en Cour supérieure relativement à une injonction interlocutoire émise contre elle (lui ordonnant de ne pas perturber les cours) et concernant une demande en récusation du juge Gaétan Dumas qui a été rejetée.

L'association étudiante avait demandé la permission d'en appeler de ces jugements. Le jugement de la Cour d'appel ordonne la suspension des procédures en première instance.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer