Une chambre de commerce plus près des Sherbrookois

Bruno Lavoie...

Agrandir

Bruno Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Le notaire Bruno Lavoie entreprend son premier mandat à la présidence de la Chambre de commerce de Sherbrooke avec l'objectif de déployer l'organisation sur tout le territoire et auprès de toutes les catégories de membres, incluant les commerçants.

« Cela s'inscrit dans la continuité de la planification stratégique qu'on a amorcée il y a deux ans et pour laquelle on avait consulté nos membres. On nous a dit qu'on avait l'impression parfois que la Chambre de commerce se préoccupe uniquement du politique et des grandes institutions, alors moi je trouve ça important de faire atterrir certaines demandes de nos membres. Et ramener les commerçants au centre de nos activités en fait partie. »

Le président entend y arriver en variant l'offre d'activités, d'ateliers et de ressources pour rejoindre les 1400 membres de la Chambre, qui se déclinent entre l'institutionnel, les travailleurs autonomes, les petites et moyennes entreprises et du politique.

« C'est à nous de proposer un éventail de services et le membre prendra ce qui l'intéresse là-dedans, en fonction de sa réalité d'affaires. Le but n'est pas de faire un gros club social. Oui faire des 5 à 7 et des visites d'entreprises, c'est bon, mais le rôle d'un chambre de commerces ce n'est pas que ça. Avoir 1400 membres répartis dans toutes sortes de secteurs d'activités, c'est une richesse, et il faut favoriser le maillage et les échanges pour en profiter », exprime le président en entrevue à La Tribune pour marquer le début de ce premier mandat.

Entre autres actions pour bien occuper le territoire, Bruno Lavoie a mis en place une gestion décentralisée vers les membres de son conseil d'administration qui ont été invités à prendre la pôle pour des dossiers ou des activités spécifiques et à assurer une présence partout sur le territoire via les conseils d'arrondissements de la ville.

« C'est une façon de s'imprégner de la couleur de chacun. On ne sait pas trop ce que ça va donner concrètement, mais on veut démontrer que la Chambre est présente partout à Sherbrooke », fait valoir M. Lavoie.

Comité d'opinion

Autre dossier prioritaire: le comité d'opinion, qui a contribué à plusieurs débats régionaux sous d'autres mandats, sera réanimé. Des gens ont déjà été identifiés pour en faire partie, dont des anciens présidents, révèle-t-il. «Le but est d'avoir un réseau qui peut nous aider à prendre des positions éclairées, dans des délais raisonnables, sur des sujets d'actualité. »

Quand on pense au succès obtenu dans le passé quand la Chambre s'est soulevée contre le prix de l'essence à Sherbrooke ou contre les commerces itinérants, par exemple, l'importance de prendre position dans la communauté est devenu une évidence pour M. Lavoie.

« On a la chance d'être une Chambre de commerce où on est aussi le porte-parole de la Fédération des chambres de commerces du Québec, renchérit la directrice générale Louise Bourgault. Nous sommes le point de vue de la région pour la Fédération. C'est sûr que certains membres ne le voient pas, mais ça demeure important. Quand on pousse un dossier comme l'aéroport, par exemple, c'est quand même intéressant. »

Sur ce dernier dossier, d'ailleurs, la présidente sortante Annie Lessard a pu faire des représentations politiques directement à Ottawa, avec la FCCQ, révèle Mme Bourgault. L'aéroport de Sherbrooke, on s'en souvient, apprenait enfin à la fin juillet qu'il pourrait disposer des service de sécurité de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, selon un principe d'autofinancement, pavant la voie à la mise en place d'une liaison commerciale à Sherbrooke.

« Le but n'est pas de s'attribuer le succès de tout ça mais comme chaque effort compte, si on peut avoir contribué, c'est tant mieux. »

Enfin la Chambre de commerce de Sherbrooke sera également active cet automne dans le chantier Entreprendre Sherbrooke visant à repositionner la ville en encourageant l'entrepreneuriat. Après l'inventaire des ressources et l'ébauche du plan d'action, un forum doit avoir lieu en novembre où la Chambre a été invitée à proposer des activités en tant que partenaire. Elle y présentera notamment un volet des Prix Entreprendre de la FCCQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer