Fêtes étudiantes: la Ville songe à doubler les amendes pour le bruit

La Ville songe à doubler les amendes pour les nuisances par le bruit. Cette... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville songe à doubler les amendes pour les nuisances par le bruit. Cette nouvelle disposition du règlement municipal sera vraisemblablement présentée au conseil le 21 septembre.

Jacques Chenard... (Imacom, Jocelyn Riendeau) - image 1.0

Agrandir

Jacques Chenard

Imacom, Jocelyn Riendeau

Le président du comité exécutif Serge Paquin en a fait mention à la suite d'une intervention d'un citoyen de Lennoxville, exaspéré par les fêtes étudiantes.

« Nous avons un règlement général sur le bruit, où nous sommes plus exigeants passé 23 h, mais dans le jour, on ne peut pas écoeurer ses voisins en faisant du bruit excessif. Il y a des contraventions qui peuvent se donner. Le conseil aura une proposition pour doubler les amendes pour les contrevenants à ce règlement-là », mentionne M. Paquin.

Il réagissait aux déclarations du citoyen Jacques Chenard, qui dénonçait la fête de la rentrée survenue la semaine dernière à l'Université Bishop's.

« Quand il y a des partys à Lennoxville, je dors deux ou trois heures par nuit. Le dernier party à Bishop's pour la rentrée a reçu apparemment une autorisation spéciale pour faire du bruit jusqu'à 1 h du matin. J'ai appelé quatre fois au Service de police. Il y avait de la musique dans le plancher jusqu'à 1 h du matin. Le temps qu'on se rendorme, moi je n'ai même pas dormi trois heures. Mon travail consiste à conduire vos bambins à l'école. C'est un travail qui demande une attention de toutes les secondes. J'ai 65 ans et je conduis 35 bambins à l'école. Je trouve que je ne suis pas sécuritaire. »

«Normalement, le band finissait à 11h30. Là, ça n'arrêtait pas de la nuit.»


Le résidant de la rue William-Paige s'interroge à savoir si la fête peut être déplacée et si le nombre de décibels peut être contrôlé. « Je me demande s'il n'y a pas lieu de mettre des caméras de surveillance un peu plus dans Lennoxville. Ça intimiderait les étudiants. La Ville de Montréal a un règlement sur les attroupements illégaux. On ne pourrait pas adopter un règlement semblable? »

M. Chenard parle aussi de la possibilité d'un recours collectif contre la Ville de Sherbrooke et l'Université Bishop's. « Ou nous pourrions obtenir une baisse de nos comptes de taxes. On n'a plus de qualité de vie. Le but n'est pas de faire mal à la Ville de Sherbrooke, mais de dormir. »

Le conseiller David Price explique que la fête de la rentrée constituait un projet pilote pour un soir seulement. « Normalement, le band finissait à 11 h 30. Les gens sortaient ensuite dans la ville pour faire des partys dans les maisons. Et là, ça n'arrêtait pas de la nuit. Cette année, on a décidé de garder le party sur le campus, mais de les laisser aller jusqu'à 3 h. On voulait essayer ça. Ç'a bien fonctionné pour la partie où ils sont restés sur le campus. Pour les autres soirs, il y a une couple de maisons qu'on guette sur la rue College. Il y en a deux. C'est pris très au sérieux. Un des problèmes qu'on a, c'est qu'on a très peu de plaintes. Ça nous aide beaucoup quand les policiers sont appelés. »

M. Price déplore qu'il n'y a que très peu de recours contre ceux qui organisent des partys sur des terrains privés. « On connaît Animal House, où il y avait une vingtaine de personnes sur le toit la semaine dernière. On a l'intention d'appeler leur compagnie d'assurance. J'imagine qu'elle n'aimerait pas ça. »

Selon David Price, il ne serait pas possible de tenir le party de la rentrée à l'intérieur pour limiter le bruit. « Il n'y a rien pour contenir la masse qu'ils ont. On parle entre 2000 et 3000 personnes. »

Partager

À lire aussi

  • Le troupeau de l'«Animal House»

    Perspectives

    Le troupeau de l'«Animal House»

    Lors du samedi de la rentrée, ils étaient près d'une trentaine d'étudiants à célébrer sur la marquise d'un immeuble locatif de Lennoxville. Si la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer