Du boulevard Université à la rue Queen d'ici la fin octobre

Tous les efforts sont déployés pour que le... (IMACOM, Jessica Garneau)

Agrandir

Tous les efforts sont déployés pour que le prolongement de l'autoroute 410 soit complété pour la fin octobre prochain.

IMACOM, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Automobilistes et camionneurs pourront rejoindre l'arrondissement de Lennoxville à partir de l'ouest de Sherbrooke en quelques minutes d'ici la fin de l'automne par l'autoroute 410. La dernière phase du lien autoroutier entre le boulevard Université et la rue Queen à Lennoxville devrait être complétée à la fin octobre.

«Tous les efforts sont déployés pour que la dernière portion du volet 1 soit mise en service à ce moment. Nous voulons vérifier la signalisation et que tout est sécuritaire avant d'autoriser la mise en service» soutient la gérante du projet au ministère des Transports du Québec (MTQ), Nathalie Côté.

Cette dernière portion de trois kilomètres, dont la réalisation a été confiée à l'entreprise Excavation M. Toulouse, a nécessité des investissements de 9,47 millions $.

«Le projet se réalise dans le cadre budgétaire prévu. Nous sommes présents sur le chantier de façon constante, alors nous assurons le contrôle sur les coûts et les délais en fonction du contrat qui a été accordé. Nous recevons une très bonne collaboration de la part de l'entrepreneur. Je suis aussi une contribuable, alors je gère le chantier comme si c'était mon argent», indique l'ingénieure responsable de la surveillance de chantier du MTQ, Estelle Pelletier.

La construction de cette portion de l'autoroute Jacques-O'Bready a été creusée à travers la forêt avant de descendre vers Lennoxville et passer à travers une immense paroi rocheuse. La bretelle d'autoroute menant à la rue Queen est d'ailleurs sculptée à travers le roc.

La paroi entre le chemin Haskell Hill et la bretelle de la 410 atteint environ 25 mètres.

Ce sont quelque 220 000 mètres cubes de déblaiement de terre et 245 000 mètres cubes de roc qui ont été excavés pour réaliser la portion d'autoroute.

«Nous tentons de réutiliser le maximum de ces matériaux dans l'aménagement de la route. Le roc en particulier est réutilisé en matériaux de fondation ou de remblai. Ce qui n'est pas utilisé va être gardé en réserve pour l'autre phase du projet de prolongement de la 410», explique Estelle Pelletier.

«Il reste encore 70 000 mètres cubes de roc à déblayer d'ici la mise en service. Nous devons encore procéder à du dynamitage», ajoute la gérante du projet au MTQ.

L'ajout de glissières de sécurité, le marquage de la chaussée, l'ensemencement du terre-plein et en bordure de la route, la mise en place des fondations de la route et le pavage près de Lennoxville ainsi que l'ajout de la super signalisation et l'éclairage sont autant d'étapes qui doivent être complétées avant l'ouverture de l'autoroute.

La délocalisation de cours d'eau sur le chantier aura été l'un des défis qui a dû être surmonté lors de ce chantier.

«Nous avons dû relocaliser la faune aquatique. L'impact devait être minimal. Il y avait une importante préoccupation environnementale», soutient Estelle Pelletier.

En novembre 2014, l'autoroute a rejoint les carrefours giratoires de la rue Belvédère. Cette fois, le lien autoroutier franchira les derniers kilomètres pour rejoindre les deux carrefours giratoires qui sont en service dans l'arrondissement de Lennxoville depuis 2011.

Au total, le prolongement de l'autoroute 410 entre le boulevard Université et la rue Queen a nécessité des investissements de quelque 166 millions $.

Le volet 2 est en marche depuis le décret gouvernemental obtenu en 2012. Les démarches d'acquisitions, préparation de plans et devis, appels d'offres, réception et analyse des soumissions, octroi des contrats et réalisations des travaux sont commencées.

«Pour compléter le projet, il restera à faire le lien jusqu'à la route 108. Nous en sommes présentement à la phase des acquisitions. La mise en service va régler le problème des camions lourds sur la rue College. Pour désenclaver complètement le centre-ville de Lennoxville des camions lourds, le volet 2 est essentiel», mentionne Nathalie Côté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer