La Chambre de commerce de Fleurimont amorce sa transformation

Le président sortant de la Chambre de commerce... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Le président sortant de la Chambre de commerce de Fleurimont, Janick Anctil, a souhaité bonne chance, mercredi soir, à la nouvelle directrice générale Sandra Gagné et au nouveau président Pierre-Claude Roy.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Chambre de commerce de Fleurimont a obtenu l'appui de ses membres, mercredi, pour entreprendre la conversion de l'organisation en association de gens d'affaires.

Près de 92 % des membres ont autorisé, par leur vote, la CCF à ne pas renouveler son adhésion à la Fédération des chambres de commerce du Québec, une décision effective dès aujourd'hui.

Un nouveau président a aussi été nommé lors de l'assemblée générale annuelle à laquelle plus d'une soixantaine de membres se sont présentés. Pierre-Claude Roy, actionnaire de PMCtire, une entreprise qui se spécialise dans la vente de pneus en ligne, prend ainsi le relève de Janick Anctil à la présidence du conseil d'administration.

Le président sortant, qui a choisi de ne pas se représenter, avait invité les membres du regroupement d'affaires à «l'assemblée générale annuelle la plus importante de l'histoire de la Chambre de commerce de Fleurimont». La plus importante puisque probablement la dernière, pouvait-on conclure à la fin de la rencontre.

Les membres ont aussi autorisé le c.a. à mandater des avocats, notaires et autres experts, selon un budget raisonnable, afin d'évaluer les conséquences découlant de la modification de la forme juridique de la CCF en association de gens d'affaires. L'exercice vise à s'assurer que le changement est réalisable dans le bénéfice du plus grand nombre de ses membres. Si tel n'était pas le cas, la c.a. pourrait revenir sur sa décision de se convertir.

Par ailleurs, la CCF a enregistré une baisse considérable du nombre de ses membres au cours des derniers mois. Alors qu'elle célébrait son 500e membre à l'automne 2013, elle n'en comptait plus que 370 en date d'hier, une baisse de 26 pour cent.

La faute aux médias

«Certains ont reporté leur renouvellement pour voir ce qui adviendrait de l'organisation. D'autres n'ont pas aimé ce qui s'est passé dans les journaux», a-t-on répondu pour expliquer cette diminution des membres, faisant référence à la couverture médiatique du conflit entre la CCF et la Chambre de commerce de Sherbrooke.

Cette chute du nombre de membres a eu un impact sur les états financiers de la CCF datés du 31 mai 2015. Les revenus sont passés de 322 137 $ en 2014 à 200 617 $ en 2015. Alors que la CCF enregistrait un excédent de 4238 $ en 2014, une perte de 13 248 $ apparaissait au bas de l'état des résultats pour 2015.

«Un changement dans la ventilation des revenus provenant des cotisations des membres explique une portion de la variation, commente la trésorière Christiane Caisse. Aussi, même s'il y a eu le même nombre d'activités, on n'a pas eu d'activité de la même envergure que le souper du président, par exemple, qui avait attiré plus de 500 invités.»

Autre changement au sein de l'organisation : la directrice générale Stéphanie Jutras a remis sa démission dans les derniers jours pour accepter un poste de conseillère financière. Elle sera remplacée par Sandra Gagné, CPA.

Sinon, plusieurs voient la conversion à venir comme un changement positif.

«Enfin nous cesserons de nous excuser d'être dynamique et d'attirer chez nous les gens d'affaires qui n'ont pas trouvé ailleurs ce qu'ils cherchaient, c'est-à-dire un regroupement d'affaires destiné à faire des affaires et non de la politique. C'est votre cas? Il est toujours temps de vous inscrire», écrivait le président sortant Janick Anctil sur les réseaux sociaux cette semaine.

D'ailleurs, M. Anctil estime que si la conversion se concrétise, une hausse de 200 membres est à prévoir au cours des 18 prochains mois.

Pour sa part, le nouveau président Pierre-Claude Roy veut entamer son parcours sur une note positive. «Après une année de consultation et de négociation, nous allons retourner vers une année de croissance», a-t-il indiqué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer