Zones scolaires : les policiers seront aux aguets

« La signalisation a été ajustée, alors il... (Archives, La Tribune)

Agrandir

« La signalisation a été ajustée, alors il n'y a plus d'excuse. Les billets seront émis où la signalisation de 30 km/h est claire. Les gens devront se réhabituer », soutient Yves Rancourt du SPS.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Automobilistes, tenez-vous le pour dit : les patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke seront non seulement aux aguets, mais ils vont sévir dans les zones scolaires où la limite de vitesse est fixée à 30 km/h.« Les avertissements sont terminés, nous allons sévir. La signalisation a été changée l'année dernière, alors les gens sont censés le savoir. On parle ici de sécurité de nos enfants près des écoles », rappelle le lieutenant Yves Rancourt qui coordonne la division du support opérationnel au SPS.

Les automobilistes devront respecter la limite de vitesse parce que le SPS a sévi en moyenne à plus d'une centaine de reprises par mois depuis janvier 2015 dans les zones de 30 km/h. La division au support opérationnel a émis une moyenne de 126 constats d'infraction par mois dans ces zones situées près des écoles.

« La signalisation a été ajustée, alors il n'y a plus d'excuse. Les billets seront émis où la signalisation de 30 km/h est claire. Les gens devront se réhabituer », soutient Yves Rancourt du SPS.

Devant les écoles où la signalisation indique que le 30 km/h s'applique entre septembre et juin, les policiers vont tout de même faire de la surveillance et appliquer la limite de 50 km/h pour les deux premiers jours de la rentrée scolaire.

Si la priorité est mise sur la vitesse, le SPS sévira également en matière de stationnement près des écoles.

« C'est notre autre problématique. Les parents doivent respecter l'interdiction de se stationner près des écoles. Il en va encore une fois de la sécurité des élèves » rappelle le lieutenant Rancourt.

Les dix policiers motards, les dix patrouilleurs affectés habituellement à la patrouille en soirée, plusieurs patrouilleurs à la surveillance du territoire et la division de sécurité des milieux seront mis à contribution lors de la rentrée scolaire.

La Régie de police Memphrémagog avise aussi la population qu'elle sera particulièrement présente près des écoles de son territoire à partir du 27 août.

« Il est important de rappeler que la sécurité des élèves est la responsabilité de tous et qu'elle n'est pas l'affaire que d'une seule journée ou d'une semaine. Le respect des limites de vitesse, les traverses d'écoliers et de piétons, les arrêts obligatoires, les feux de circulation et les feux clignotants des autobus scolaires seront sous l'oeil vigilant des patrouilleurs et ce, tout au long de l'année scolaire », assure la Régie de police Memphrémagog par voie de communiqué.

Janvier: 158

Février: 167

Mars: 107

Avril: 99

Mai: 112

Juin: 112

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer