Apprendre à cuisiner avec les grands chefs au centre-ville

Olivier St-Arnaud, chef exécutif du Restaurant Auguste, alors... (ID Conception)

Agrandir

Olivier St-Arnaud, chef exécutif du Restaurant Auguste, alors qu'il donnait un atelier culinaire dans le cadre de l'événement gourmand Bouffe ton Centro. Il est accompagné de Daniel Chassé, le propriétaire du Cul-de-poule.

ID Conception

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Apprendre à cuisiner en regardant travailler les grands chefs de la région sera chose possible à partir du 8 septembre grâce aux ateliers culinaires du Cul-de-poule. L'entreprise, située au 266 rue Aberdeen, ouvrira officiellement ses portes lundi grâce à un concept élaboré par l'homme d'affaires Daniel Chassé.

«C'est un concept unique en région. Nous nous adressons à la population en général. L'objectif n'est pas de concurrencer l'école du 24-Juin pour former des chefs. Pour s'amuser en cuisine, il n'y avait rien de semblable ici», explique M. Chassé.

Dans le local de 2400 pieds carrés, trois types d'ateliers seront offerts. Le premier, la dégustation, permettra à un maximum de 12 personnes à la fois d'observer un chef et de lui poser des questions pendant qu'il cuisine. Ils pourront ensuite goûter aux plats préparés. Une douzaine de chefs auraient déjà accepté l'invitation de M. Chassé, dont Christian Fréchette, Dominic Tremblay, Alain Labrie, Jason Kacprzak, Charles-Emmanuel Pariseau et Éric Garant.

Le deuxième type d'atelier en sera un de formation, où les élèves, toujours un maximum de 12, mettront la main à la pâte pour cuisiner viandes, sauces ou desserts. Le samedi sera quant à lui consacré aux enfants pour les inciter à développer de saines habitudes de vie tout en devenant autonomes dans la préparation de repas.

Tous les ateliers auront une durée de trois heures.

«Il existe des choses semblables à Montréal, mais il n'y a pas d'endroit avec une offre aussi diversifiée sous un même toit. J'ai fusionné plusieurs concepts que j'ai pu voir à Montréal. Les chefs seront en rotation sur à peu près six semaines et reviendront de façon régulière. Les participants découvriront que la cuisine est accessible et qu'il n'est pas si difficile de bien cuisiner.»

Des cours thématiques seront offerts, notamment pour la Saint-Valentin, alors qu'il sera possible de participer à des ateliers sur le thème du chocolat, des macarons ou des préparations de gâteaux.

Les soirées dégustation coûteront environ 100 $, celles de formation entre 75 et 125 $ selon le plat cuisiné et les ateliers pour enfants, dont le prix n'est pas encore arrêté, devraient coûter environ 45 $. Trois emplois seront créés grâce à l'ouverture du Cul-de-poule.

Une petite boutique culinaire permettra par ailleurs d'acheter des produits utilisés par les chefs durant les ateliers. «Les produits vendus seront à 90 % des produits québécois.»

Le Cul-de-poule affichera ses menus sur son site internet et il sera possible de réserver sa place en ligne ou par téléphone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer