Cougars : encore du travail malgré la victoire

Si l'attaque des Cougars a démontré de l'inconstance... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Si l'attaque des Cougars a démontré de l'inconstance vendredi, c'est surtout en raison de son indiscipline.

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Ça n'a pas toujours été joli, les erreurs ont été nombreuses, mais les gros noms des Cougars du Collège Champlain en ont fait assez pour permettre aux leurs de s'imposer 25 à 14 en lever de rideau de cette saison 2015 contre les Titans de Limoilou vendredi.

Après un premier quart erratique, le quart des Cougars Michael Arruda a insufflé un peu de magie aux siens au retour sur le terrain. Lui et le receveur Marc-Antoine Pivin ont réussi deux longs jeux tôt dans la seconde demie, dont un dernier bon pour un touché, brisant l'égalité de 8 à 8 qui persistait après deux quarts.

Puis, immédiatement après un touché des Titans, Arruda s'est débarrassé de quatre joueurs qui le pourchassaient en reculant de près de 20 verges dans le champ-arrière, a regagné sa position et a rejoint en courant son receveur laissé seul. Uunda Oboo a inscrit le touché au jeu suivant sur une passe de 17 verges.

«J'ai été chanceux, reconnaît le quart. Je me suis retourné et vu que le joueur ne me suivait plus. J'étais simplement heureux de ne pas avoir perdu trop de terrain.»

«Encore une fois, nos gros joueurs ont bien fait, mais on ne peut pas se fier sur de gros jeux comme ça pour remporter tous nos matchs», estime l'entraîneur des Cougars Jean-François Joncas.

Lessard-Vézina impressionne

Difficile de remplacer un joueur de la trempe de Cédric Joseph. Le porteur de ballon Philippe Lessard-Vézina n'a pourtant pas semblé intimidé par la tâche dans ce premier match. Il a inscrit le premier touché des siens sur une passe de six verges d'Arruda très tôt dans la partie, en plus de réaliser plusieurs belles courses.

«Il a bien fait, n'a pas perdu de verges sur ses courses. Il a réussi une longue percée qui a été annulée en raison d'une pénalité en plus, mais oui, je suis satisfait de sa partie», souligne l'entraîneur.

Encore des ajustements

Si l'attaque des Cougars a démontré de l'inconstance, c'est surtout en raison de son indiscipline. Le manque de synchronisme a engendré plusieurs situations de hors-jeu qui ont freiné les ardeurs des Bleus.

«Nous avons un nouveau coordonnateur offensif et une nouvelle manière d'appeler nos jeux, mais ce ne sont pas des excuses, ça fait deux semaines qu'on travaille là-dessus», notait l'entraîneur.

Limoilou n'a pas été en reste à ce chapitre. Les Titans ont écopé de nombreuses pénalités à des moments clés, ce qu'il leur a coûté de précieux points en fin de rencontre. L'équipe, qui en était à son premier match en première division collégiale, s'est malgré tout très bien défendue, particulièrement en première demie. La défensive a régulièrement embêté le front offensif des Cougars qui n'a jamais vraiment pris son rythme.

«C'est décevant. Je savais qu'on pouvait arriver et être compétitif, je sais qu'on a ce qu'il faut pour jouer dans cette ligue et on aurait dû arriver ici et remporter le match, mais on ne peut pas commettre des erreurs comme ce soir contre une équipe comme les Cougars», a reconnu l'entraîneur des Titans, Dave Parent.

Le prochain match des Cougars aura lieu vendredi prochain contre les Lynx d'Édouard-Montpetit, à 20 h, de nouveau au Coulter Field.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer