Une signalisation confuse sur Mi-Vallon

Un citoyen de la rue Pavillon, dans le secteur Rock Forest, demande à la Ville... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Un citoyen de la rue Pavillon, dans le secteur Rock Forest, demande à la Ville de Sherbrooke de revoir la signalisation à l'intersection de sa rue et du boulevard Mi-Vallon. Depuis quelques années, il est interdit de traverser le terre-plein central du boulevard Mi-Vallon entre 7 h et 9 h et entre 16 h et 18 h. L'homme considère que la signalisation sème la confusion.

Betrand Ménard a constaté un problème lors des travaux effectués sur le boulevard Bourque un peu plus tôt cet été. «Pendant qu'il y avait des employés embauchés pour faire la circulation sur le boulevard Bourque, des policiers donnaient des contraventions aux automobilistes qui passaient tout droit sur la rue Pavillon. Je crois que les policiers auraient dû faire la circulation et de la prévention», a déploré M. Ménard pendant la période de questions aux élus lundi à l'hôtel de ville.

M. Ménard raconte être sorti de chez lui à 16 h 45 pour aller sensibiliser les automobilistes qui passaient devant chez lui. «Dix minutes plus tard, les policiers venaient me demander mes papiers. Ils me disaient que je faisais de la sollicitation. Je leur ai répondu que je faisais la prévention qu'eux auraient dû faire. Ils m'ont donné un constat de 42 $.»

Le citoyen juge la signalisation inefficace. «Les gens du secteur coupent par la cour du centre commercial ou vont se retourner deux maisons plus loin que l'intersection. C'est aussi dangereux. J'aimerais demander une évaluation de cette intersection. Soit on permet le virage tout le temps, soit on l'interdit tout le temps.»

La présidente de l'arrondissement Rock Forest-Saint-Élie-Deauville, Diane Délisle, a tenté d'expliquer le contexte ayant mené à l'ajout de tels panneaux. «Il faut effectivement prendre le temps de lire la signalisation et ça prend un certain temps pour s'y habituer. C'était à la demande de M. Forest, qui était le conseiller précédent. Il considérait que ça réduirait la circulation sur Mi-Vallon, qui est très sollicitée. Est-ce que ça pourrait être regardé? Probablement. Effectivement, c'est compliqué.»

La conseillère Annie Godbout rapporte quant à elle que les citoyens ont des demandes contradictoires concernant cette intersection. «M. Ménard m'a téléphoné pour me demander qu'il soit interdit en tout temps de traverser le terre-plein, mais la veille j'avais reçu un appel d'un autre citoyen qui demandait que ce soit permis en tout temps. La situation actuelle doit être revue parce que le secteur a changé.»

jonathan.custeau@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer