Arruda prêt à mener la charge

Pas facile de remplacer le joueur par excellence de la dernière saison dans le... (PHOTO JOCELYN RIENDEAU)

Agrandir

PHOTO JOCELYN RIENDEAU

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Pas facile de remplacer le joueur par excellence de la dernière saison dans le football collégial québécois. Heureusement, les Cougars du Collège Champlain ont plus d'un joueur étoile dans leurs rangs.

C'est sans la présence rassurante de Cédric Joseph dans le champ-arrière que les Cougars amorceront leur saison le 21 août prochain contre les Titans de Limoilou. La pression offensive se transférera en grande partie sur les épaules du quart Michael Arruda, le joueur offensif par excellence de la dernière saison.

« Il revient pour sa troisième année et c'était déjà l'un des meilleurs du circuit. Marc-Antoine Pivin et Uunda Oboo, ce sont deux receveurs qui auront un gros rôle à jouer aussi », souligne l'entraîneur des Cougars, Jean-François Joncas.

Le principal intéressé reconnaît que la perte de Joseph est importante, mais vante déjà le travail de son unité offensive.

« Pivin est de retour, nous avons une excellente chimie lui et moi. Guillaume Conraud-Ares, Gabriel Boisvert, Patrick-Anthony Gagnon, ce sont des receveurs qui travaillent très fort et qui sont aussi de retour, sans compter Uunda. Avec lui et Pivin de chaque côté, je ne devrais pas avoir de problèmes, mentionne Arruda. Nous nous sentons en confiance et je ne m'inquiète pas du tout pour mes porteurs de ballon, je sais qu'ils feront le travail. »

L'entraîneur a déjà confirmé qu'un comité formé des jeunes Philippe Lessard-Vézina et Thomas Bertrand-Hudon aura le mandat de remplir les chaussures de Cédric Joseph.

Un pivot essentiel

Le jeu aérien risque d'occuper une grande place dans le livre de jeu des Cougars cette saison. Arruda possède un bras canon et une rapidité imprévisible, ce qui en fait une constante menace pour les défensives adverses, décrit son entraîneur. Reste que c'est par son intelligence sur le terrain que l'athlète pourrait se démarquer en 2015.

« Ses lectures et ses prises de décision se sont encore améliorées. Ça paraît que c'est un joueur de troisième année, il reconnaît les défensives adverses beaucoup plus rapidement », indique Joncas.

« Mes lectures étaient parfois déficientes l'an dernier, affirme pour sa part le quart-arrière. Maintenant, je me sens davantage comme un entraîneur sur le terrain, je suis plus confiant et cela fait en sorte que je peux rester plus longtemps dans ma pochette protectrice. »

Une plaie encore vive

Le spectre de la défaite par trois points en finale du Bol d'or, subie aux mains des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal la saison dernière, est toujours bien présent à l'esprit des joueurs quelques jours avant d'amorcer un nouveau chapitre de leur carrière collégiale.

« Ils n'ont pas gagné ce match, nous l'avons perdu en raison d'erreurs stupides et je porte une part du blâme, reconnaît Arruda. Nous prenons cette motivation et sommes déterminés à tout remporter cette année pour nous rendre au Bol d'or à nouveau. C'est ma dernière année, il faut que ça se passe. »

« J'ai le sentiment que les vétérans ont quelque chose d'inachevé, qu'ils ont quelque chose à prouver », note pour sa part l'entraîneur. Et ce n'est pas le départ de Joseph qui va démotiver les troupes.

La quête d'un deuxième Bol d'or en trois ans pour les Cougars s'amorce le 21 août à 20 h au Coulter Field de l'Université Bishop's.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer