Élaboration d'un drone hélicoptère

L'entreprise sherbrookoise NGC International Inc. et sa société opérante NGC... (ARCHIVES LA TRIBUNE)

Agrandir

ARCHIVES LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
GABRIÈLE ROY
La Tribune

(SHERBROOKE) L'entreprise sherbrookoise NGC International Inc. et sa société opérante NGC Aérospatiale Ltée participent à l'élaboration d'un drone hélicoptère.

Ce projet d'hélicoptère sans pilote représente un investissement total de 2,3 M$ pour tous les partenaires qui sont des entreprises et universités québécoises. Le drone sera d'une taille intermédiaire, soit de 300 kg et pourra transporter des charges de 50 kg. Il fera deux mètres de long par un mètre de large.

Le but premier du projet qui sera fait sur deux ans est de développer et démontrer de nouvelles technologies performantes pour l'industrie des drones dans le but éventuel de les commercialiser à l'échelle mondiale.

Dans l'ensemble, l'implication de NGC International Inc. comprend le développement de la plateforme avionique intelligente de navigation, guidage et commande avec détection et évitement d'obstacles. Le président de NGC International Inc., Jean de Lafontaine, explique que leur contribution se concentre surtout sur l'aspect intelligent et sécuritaire, dans le but d'utiliser les drones pour l'inspection d'infrastructures, la cartographie, etc.

« C'est une technologie qui avance très rapidement, mais la réglementation doit suivre également, commente-t-il. C'est très important que l'utilisation se fasse de façon sécuritaire pour éviter les obstacles. »

L'entreprise a déjà plusieurs connaissances en la matière puisqu'elle conçoit et déploie des systèmes de vision artificielle, de guidage, de navigation et de commande autonomes pour véhicules spatiaux, aéronautiques et terrestres. Dans le passé, l'équipe a développé la technologie nécessaire pour l'atterrissage sécuritaire d'un engin spatial. M. de Lafontaine explique que les endroits et les dangers présents où les engins doivent se poser sont souvent peu connus. Il devient donc nécessaire d'utiliser leur système pour éviter les obstacles dans le temps réel de la descente.

D'autre part, M. de Lafontaine explique que le marché des drones grossira exponentiellement dans les prochaines années, amenant son entreprise à développer son expertise tout en bâtissant un partenariat solide avec d'autres partenaires industriels et académiques.

Les partenaires qui font partie du projet, soit Laflamme Aéro Inc., Roy Aéronef et Avionique Simulation Inc., Sinters América Inc., l'École Polytechnique ainsi que l'École de technologie supérieure développent leur contribution chacun de leur côté. « Il y a deux versions possibles, dit M. de Lafontaine. C'est soit que chaque partie développe le marché de sa propre expertise ou bien qu'on vend le drone tous ensemble. Si le tout intéresse quelqu'un, nous allons le vendre en tant qu'hélicoptère complet, sinon chacun vendra sa propre technologie. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer