Sherbrooke pourrait doter ses arénas de caméras permanentes

Selon le directeur général de Hockey Sherbrooke, Stéphane... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Selon le directeur général de Hockey Sherbrooke, Stéphane Dion, l'installation de caméras dans les arénas de Sherbrooke comporterait plusieurs avantages, notamment pour la sécurité des joueurs et pour aider les entraîneurs dans leur travail.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les matchs de hockey mineur qui se déroulent à Sherbrooke pourraient être tous filmés à partir de la saison prochaine par la mise en place de caméras permanentes dans les arénas.

Le directeur général de Hockey Sherbrooke, Stéphane Dion.... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Le directeur général de Hockey Sherbrooke, Stéphane Dion.

Imacom, Jessica Garneau

La Tribune a appris que Hockey Sherbrooke a tenu hier une rencontre avec les gestionnaires d'arénas du territoire et Publication Sports, l'entreprise, responsable du site Internet de l'association de hockey mineur et de Hockey Québec, qui met de l'avant le projet.

«C'est certain que c'est une technologie qui nous intéresse. Les gestionnaires des arénas dont la Ville de Sherbrooke semblaient intéressés. La Ville voulait cependant analyser l'aspect légal d'installer les caméras, alors que les autres gestionnaires voulaient en discuter avec leurs conseils d'administration. Personne n'est lié par les ententes des autres», explique le directeur général de Hockey Sherbrooke, Stéphane Dion.

Stéphane Dion perçoit plusieurs avantages à mettre en place une telle technologie dans les arénas.

«Le premier avantage demeure d'offrir un service à nos joueurs et à leurs parents afin qu'ils puissent revisionner un match ou permettre à ceux qui ne peuvent y assister de le faire. Cette publication sur Internet permettra aussi aux entraîneurs de revoir les matchs pour parfaire leurs entraînements. Il y a aussi l'aspect sécurité. Un joueur qui sait que ses gestes disgracieux peuvent être vus et analysés par un comité de discipline pourrait être dissuadé de le faire», mentionne M. Dion.

Une seule caméra amovible permettrait de filmer les matchs de hockey mineur.

«La caméra est orientée vers la surface de jeu et elle est équipée de détecteurs de mouvements. La caméra suit le jeu en temps réel. Le logiciel est équipé d'algorithmes qui se perfectionnent de match en match. Pas de besoin d'intervention humaine, tout est automatisé», mentionne Stéphane Dion de Hockey Sherbrooke.

L'acquisition de l'équipement, son installation, son entretien et la mise en ligne sont assumés par le promoteur Publication Sports.

Stéphane Dion indique que l'entreprise rend les images accessibles aux détenteurs d'abonnements mensuels du service à un prix d'environ 12,95 $ par mois.

Stéphane Dion estime que si les gestionnaires d'arénas de Sherbrooke décident d'aller de l'avant rapidement avec ce projet, les caméras pourraient être installées dès le mois d'octobre.

«Déjà plus de 275 arénas au Québec, dont le mont Sainte-Anne à Sherbrooke, sont équipés d'une telle technologie. Le carnet de commandes est plein pour août et septembre, alors nous allons analyser rapidement cette possibilité», soutient le directeur général de Hockey Sherbrooke.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer