Vivre sans mesures contre la canicule

Réjean Huppé, l'un des résidents du Centre d'hébergement... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Réjean Huppé, l'un des résidents du Centre d'hébergement Argyll, est l'un des rares à pouvoir profiter d'un climatiseur. L'homme a un état de santé qui exige ou qui recommande que l'air conditionné soit installé dans sa chambre.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Émanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Si chacun se sentait concerné par la chaleur suffocante de mercrdi et que plusieurs convergeaient vers les différents points d'eau de la ville, aucun record de température n'a été battu.

Il faisait 39 degrés de température ressentie, certains chanceux ont pu se réfugier dans des lieux frais tandis que d'autres suffoquaient probablement dans leurs appartements d'un sixième étage, sans air conditionné. Même si aucun coup de chaleur n'avait été signalé au moment d'écrire ces lignes, les dangers, eux, étaient bien réels.

Contactée, la Ville a répondu qu'aucune mesure supplémentaire n'avait été prise. Nancy Corriveau du service des communications de la ville de Sherbrooke a expliqué que les mesures d'urgence sont mises en branle quand il y a un plus grand nombre de jours consécutifs pendant lesquels la chaleur est relativement élevée.

Avant d'allonger les heures d'ouverture des piscines publiques et d'ouvrir des centres communautaires pour permettre aux gens de se rafraîchir quelques heures pour ensuite retourner à la maison, la Ville attend toujours de recevoir un avis de la direction de la santé publique. Ce n'est qu'après avoir reçu ce signal que Sherbrooke prend des mesures pour réduire l'inconfort des citoyens. «Quand on reçoit cet avis, on se met en branle assez rapidement, ouvrir des centres communautaires et allonger les heures, ce n'est pas trop compliqué», ajoute Mme Corriveau.

«En ce moment, on est à l'étape de dire aux gens qu'ils peuvent toujours se rafraîchir en allant se baigner dans les piscines, en allant au parc, à la bibliothèque ou au Carrefour de l'Estrie», recommande-t-elle.

Peu après l'appel de La Tribune, le service des communications a fait parvenir aux médias un communiqué de presse qui disait que même si aucun avis n'avait été reçu, la Ville avait pris l'initiative d'ouvrir plus longtemps ses installations extérieures - plages et piscines - selon l'achalandage.

Pour échapper à la canicule, il était ainsi possible de profiter des installations de deux sites de jeux d'eau, deux plages publiques et douze piscines publiques extérieures. Le seul ennui, c'est qu'une seule de ces piscines est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Lors de ces périodes de temps chauds et humides, comment font les personnes qui courent plus de risques, comme les personnes âgées, pour traverser ces cycles plus difficiles?

Aucun des quatre CHSLD de Sherbrooke n'est climatisé. Ils sont tempérés. La nuance réside dans la façon de faire, moins directe que la climatisation et moins perturbante pour la santé des résidents. «Il fait en moyenne 19 à 20 degrés dans les chambres», explique Annie-Andrée Émond, coordonnatrice des communications au CHUS et Danika Manseau, coordonatrice des services d'hébergement de l'installation CSSS-IUGS du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

«Souvent, nos résidents n'ont pas si chaud que ça, car les personnes plus âgées gèrent de façon différente la chaleur, leur système de régulation de la température n'est pas le même», éclaircit Mme Manseau. «Les préposés veillent tout de même à ce que les résidents s'hydratent bien et que leur confort ne soit pas affecté», assure-t-elle.

Hier ne marquait pas un record de chaleur. À pareille date, en 1963, il avait fait 33,9 degrés sans le facteur humidex. Environnement Canada précisait hier que dans l'ensemble, «par rapport à l'an dernier, juillet a été beaucoup plus frais», bien que Sherbrooke ait eu droit à de grandes chaleurs en fin de mois.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer