1,6 M $ investis dans les deux manèges militaires

Sans tambour ni trompette, le gouvernement fédéral a annoncé hier après-midi un... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Sans tambour ni trompette, le gouvernement fédéral a annoncé mercredi après-midi un investissement de 1,6 million $ pour rénover les deux manèges militaires de Sherbrooke.

Denis Lebel... (Archives La Tribune, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Denis Lebel

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Le ministre de l'Infrastructure Denis Lebel en a fait l'annonce, par communiqué, au nom du ministre associé de la Défense nationale Julian Fantino.

Le manège de la rue Belvédère et celui de la rue William sont en piteux état.

Le premier présente des défauts de structure tandis que le second est aux prises avec un problème de moisissures. Les deux bâtiments nécessiteraient donc des réparations onéreuses.

À un point tel que l'automne dernier, La Tribune écrivait que tout est sur la table quant à l'avenir de ces deux bâtiments et par conséquent l'avenir des quatre régiments militaires qui y ont leurs quartiers, soit les Fusiliers de Sherbrooke, le 714e Escadron des communications, les Sherbrooke Hussars et la 52e Ambulance de campagne.

Du côté des Forces armées canadiennes, toutefois, il semblait clair que la volonté sherbrookoise était de restaurer d'abord le bâtiment de la rue Belvédère, qui date de 1908.

L'annonce d'hier ne permet guère d'en savoir plus sur les intentions de la Défense nationale. D'autant qu'elle survient en pleine campagne de visibilité préélectorale du gouvernement conservateur.

Un projet de deux ans

Dans le communiqué, où il annonce également 4,9 millions $ «en investissements d'infrastructure» pour la Garnison Saint-Jean, à Saint-Jean-sur-Richelieu, le ministre Lebel précise que les travaux à Sherbrooke «comprennent l'élimination des moisissures et d'autres travaux mineurs, ainsi que des travaux visant le système de drainage».

«Ce projet d'infrastructure de deux ans, qui s'amorcera cet été, aidera aussi à appuyer l'économie locale et favorisera la création d'emplois», ajoute-t-on.

La Défense nationale possède depuis l'automne dernier un budget de 135 M$ pour la réparation et la rénovation des installations des Forces canadiennes d'un océan à l'autre. Depuis la mi-juin et en excluant les annonces d'hier, 14 des 19 sites militaires avaient reçu des subventions pour un total d'environ 15 millions $.

- Avec Marie-Christine Bouchard

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer