Période préélectorale: les conservateurs dépensent sans compter, dit Dusseault

Stephen Harper... (Photo PC)

Agrandir

Stephen Harper

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le député sherbrookois néodémocrate Pierre-Luc Dusseault accuse le Parti conservateur du Canada (PCC) de profiter de l'été pour dépenser l'argent des Canadiens à des fins partisanes sans que ces dépenses ne soient comptabilisées dans les dépenses électorales.

Pierre-Luc Dusseault... (Archives La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Pierre-Luc Dusseault

Archives La Tribune

« C'est la première fois qu'on expérimente les élections à date fixe. Ce qui est dommage dans ça, c'est que les partis les plus riches vont pouvoir dépenser de l'argent cet été sans que ce soit comptabilisé dans les dépenses électorales », déplore-t-il.

En effet, le Nouveau parti démocrate (NPD) regarde d'un oeil très suspicieux toutes les annonces effectuées récemment par les ministres fédéraux du gouvernement de Stephen Harper. En quelques semaines, le gouvernement fédéral a annoncé environ un milliard de dollars en subventions, contrats et autres contributions financières, alors qu'a été atteinte la marque des 100 jours avant les élections fédérales fixées au 19 octobre.

La dernière en lice est l'octroi de la Prestation universelle pour la garde d'enfant (PUGE), qui a été bonifiée et versée aux familles canadiennes lundi. Lors de l'annonce, le ministre de l'Emploi, Pierre Poilievre, portait un polo avec le logo du Parti conservateur lors de son annonce à Halifax.

« La PUGE n'est pas une mesure du Parti conservateur; c'est une mesure du gouvernement canadien, peu importe le parti au pouvoir! Que le ministre ne se gêne même pas pour porter les couleurs de son parti dans le cadre d'une telle annonce, c'est très dommage », dit-il.

« On peut aussi parler des publicités qui sont diffusées comme étant celles du gouvernement du Canada, mais qui ont clairement une partisanerie pas très voilée. C'est dommage, vraiment dommage, qu'on en soit rendus là. Mais je suis confiant que les Canadiens verront clair à travers tout ça », ajoute Pierre-Luc Dusseault.

Un vent électoral souffle assurément sur le pays en ce moment, et la région estrienne n'y échappe pas. Le député ne prend d'ailleurs pas de vacances et a commencé son porte-à-porte à Sherbrooke. « Pour le Nouveau parti démocrate (NPD), la campagne est déjà lancée! À cause des élections à date fixe, le climat est très différent : les gens sont réceptifs parce qu'ils savent que les élections s'en viennent. Ça rend le climat propice à la discussion politique même si beaucoup de gens sont en vacances », soutient Pierre-Luc Dusseault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer