Coupes dans l'éducation: des élèves écrivent au ministre

François Blais... (Archives)

Agrandir

François Blais

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(SHERBROOKE) Inquiets des répercussions des coupes dans l'éducation, des élèves de l'école primaire L'Écollectif, à Sherbrooke, ont rédigé une lettre à l'attention du ministre de l'Éducation, François Blais.

Parmi les mesures d'économies sur la table, Québec a déjà fait savoir qu'il entendait hausser les ratios dans les classes.

«Nous sommes inquiets de l'augmentation des élèves dans les classes, car cela prendra trop d'espace et de discipline pour les professeurs. Il manque déjà d'espace dans les locaux de travail», peut-on lire notamment dans la lettre envoyée au ministre, également transmise aux médias.

La rédaction de cette lettre est une initiative du conseil des délégués de l'école. Un comité d'écriture a été mis sur pied; il regroupait une quarantaine d'élèves. «L'initiative émane des enfants. Ce sont les enfants qui ont eu l'idée, et ce sont leurs idées», résume Marie-Josée Ait Said, une mère qui a accompagné les enfants dans le processus d'écriture de la lettre, aux côtés d'une autre mère, Isabelle Boucher.

Même si la lettre fait référence aux moyens de pression des enseignants, elle vise à mettre en lumière l'inquiétude des enfants face aux coupes dans le domaine de l'éducation, précise Mme Ait Said. Ainsi, les moyens de pression donnent un aperçu aux enfants de ce que pourrait être la réalité si certaines mesures d'économies sont appliquées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer