Lac des Nations: le calme après la tempête...

C'était jour de calme après la tempête dans tous les sens du terme au lac des... (Imacom, Frédéric Côté)

Agrandir

Imacom, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) C'était jour de calme après la tempête dans tous les sens du terme au lac des Nations lundi. À peine quelques minutes après les dernières notes du spectacle électrique d'un Vincent Vallières en pleine possession de ses moyens dimanche soir, une pluie diluvienne s'abattait sur le site de la Fête du lac des Nations.

Quelques instants plus tard, certains employés des concessions s'affairaient déjà, la pluie perlant sur leur front, à démonter leurs installations.

La majorité du travail mené par les quelque 21 bénévoles et 15 employés s'effectuait tout de même lundi dans la journée sous un soleil radieux, quoique chaud.

« Je préfère travailler dans la chaleur aujourd'hui que dans des conditions comme celles de dimanche soir », soutien avec positivisme Vincent Dufresne, l'adjoint à la coordination des bénévoles de la Fête du lac des Nations.

« Certains ont démonté leurs installations dans la tempête », relate pour sa part le bénévole responsable de la surveillance, Yvan Gaudreau.

C'est le cas de la compagnie gestionnaire du parc d'attractions de la Fête qui reprenait la route tôt dans la journée vers un autre événement.

« Les premiers sont arrivés sur le site vers 6 h ou 7 h ce matin, explique M. Dufresne. Vers midi, presque tout était terminé pour eux. »

Déjà, le lac des Nations avait retrouvé ses allures paisibles hier en fin de journée et les structures s'étaient presque toutes volatilisées, à l'exception de la grande scène, des loges et de quelques tentes. 

« La scène, c'est presque une journée complète pour la plier afin qu'elle puisse être transportée », expliquait M. Gaudreau.

Selon M. Dufresne, le démontage du site allait bon train en cours de journée, de sorte qu'il s'attendait à ce que les travaux se terminent plus tôt que prévu. « C'est rare que c'est aussi rapide », a-t-il laissé entendre.

Le démontage se terminera aujourd'hui alors que le parc Jacques-Cartier redeviendra accessible à tous les citoyens en cours de journée. Les clôtures qui bordent le périmètre du parc devraient être parmi les dernières traces des festivités qui y ont eu lieu. Des employés s'affaireront également à réparer le terrain endommagé à plusieurs endroits en raison de la présence de l'imposante machinerie qui y était disposée.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer