Sortie intérieure au coeur de la nature

L'exposition Il était une fois... des insectes et... (IMACOM, Jessica Garneau)

Agrandir

L'exposition Il était une fois... des insectes et des hommes explique l'importance des insectes dans la vie de tous les jours, entre autres.

IMACOM, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) La saison estivale est pour beaucoup de gens synonyme d'activités extérieures. Toutefois, qu'arrive-t-il quand le soleil décide de rester caché derrière les nuages? Le Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke peut être une option intéressante pour la famille. Il offre cet été deux nouvelles expositions qui s'ajoutent à sa programmation régulière.

Présentées jusqu'au 7 septembre, les expositions Le Canada au fil des eaux et Il était une fois... des insectes et des hommes s'additionnent aux autres expositions comme AlterAnima et le spectacle multisensoriel Terra Mutantès.

Les deux nouvelles expositions permettent de pénétrer dans deux univers différents, celui des nombreux milieux aquatiques du Canada et celui des insectes.

La première exposition fait découvrir aux visiteurs du musée la variété d'animaux qui habitent les lieux aquatiques importants du Canada. L'exposition a été produite par le Musée canadien de la nature notamment.

Dès le moment où il faut franchir la porte, des bruits de vagues retentissent aux oreilles du visiteur. Tout de suite, il est plongé dans les profondeurs aquatiques canadiennes. Du marécage à l'océan, en passant par les rivières, lacs et confluents, celui qui s'aventure dans cette exploration maritime en apprendra certainement plus qu'il ne le croit. Avec plus de deux millions de lacs au Canada, le sujet de cette exposition rafraîchissante est bien choisi pour Sherbrooke, située au confluent de deux rivières.

La seconde exposition met en lumière le monde des petites bestioles en présentant une série d'ornements, d'objets du quotidien et de légendes intrigantes. Les visiteurs peuvent découvrir par le fait même les liens qui unissent les insectes aux humains. Scarabées sacrés de l'Égypte ancienne, fourmis géantes de l'Amazonie et colliers de coléoptères sont au coeur de cette exposition qui a été produite par l'Insectarium de Montréal.

Là aussi le ton est donné, dès son entrée, il est possible de remarquer les couleurs qui rappellent celles de la terre sur les murs et le sol recouvert de pierres. Les insectes accueillent le visiteur. Sous forme de collier et de broches, ce serait fort possible de confondre les ailes de scarabées avec les pierres précieuses. Les ornements sont si beaux que l'envie de se les procurer monte vite chez les amateurs de bijoux. L'exposition offre aussi la possibilité de comprendre la signification des insectes dans plusieurs cultures autres qu'occidentales. Du totem amérindien aux légendes qui entourent le majestueux papillon bleu, tout y passe. Petit élément de curiosité, il faut véritablement le voir pour le croire : des arènes destinées à la lutte de grillons font aussi partie de l'exposition.

Pour connaître la programmation détaillée, visitez le www.naturesciences.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer