Habitat pour l'humanité viendra en aide à deux familles

Diane Desrosiers, de l'équipe Habitat pour l'humanité pour... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Diane Desrosiers, de l'équipe Habitat pour l'humanité pour Sherbrooke, Madeleine Martins, directrice générale d'Habitat pour l'humanité Québec, Alain Larochelle, membre du conseil d'administration d'Habitat pour l'humanité et Nicole A. Gagnon, conseillère municipale dans l'arrondissement du Mont-Bellevue, étaient au Marché de la gare pour le lancement du nouveau projet de jumelé de l'organisme.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Ce n'est pas une, mais deux familles qui deviendront propriétaires d'un nouveau logis grâce à Habitat pour l'humanité en 2016.

L'organisme sans but lucratif a annoncé au Marché de la gare le lancement du projet de construction d'un jumelé sur la rue Thibault dans l'arrondissement du Mont-Bellevue dans l'optique d'y accueillir deux familles sherbrookoises à faibles revenus. Celles-ci n'ont pas encore été sélectionnées, mais la directrice générale d'Habitat pour l'humanité Québec, Madeleine Martins, assure que cela ne saurait tarder.

« On veut les trouver rapidement pour qu'ils participent au processus de construction de la maison », souligne-t-elle.

Ce n'est pas la première fois qu'Habitat pour l'humanité fait des heureux à Sherbrooke. Deux maisons unifamiliales avaient été bâties en 2011 et 2012, permettant à des familles de trois et de cinq enfants de s'approprier une maison pour la première fois.

« La particularité avec Habitat pour l'humanité, c'est que nous ne donnons pas les maisons aux familles à faibles revenus, nous les vendons et nous le faisons en fonction de leurs revenus. Nous finançons nous-mêmes l'hypothèque et celle-ci sera remboursée avec des mensualités de 30 % de leur revenu mensuel de manière à ce qu'on s'assure de ne pas les étrangler », explique Mme Martins.

Ainsi, l'organisme assume les coûts les plus importants comme la mise de fonds dès l'achat de la propriété, mais demande en retour aux familles de lui rembourser le tout sur une période étalée en fonction du niveau des revenus, et ce, sans intérêts.

Le processus de sélection des deux heureuses familles est maintenant enclenché. Celles-ci peuvent remplir un formulaire et seront ensuite choisies en fonction de leur revenu annuel, qui doit se situer approximativement entre 30 000 $ et 60 000 $ selon le nombre d'enfants, mais aussi en tenant compte de leur désir de s'impliquer bénévolement puisque l'organisme demande une implication bénévole de 500 heures aux familles en retour de l'aide qu'elle leur apporte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer