30 ans de Bosco Bicycle

Des jeunes de première et de deuxième secondaire... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Des jeunes de première et de deuxième secondaire du Séminaire Salésien ont pris le départ dimanche pour 250 km de vélo en compagnie de leurs moniteurs et du père Alain Léonard pour la 30e édition du Bosco Bicycle, une activité qui allie sport et croissance personnelle.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) « Je me trouve bien ici parmi vous », peut-on lire sur la statue de Don Bosco qui garde le devant du Séminaire Salésien.

Une philosophie reprise par le Bosco Bicycle et qui explique pourquoi l'événement célébrait dimanche son 30e anniversaire, croit son initiateur, le père Alain Léonard.

Bosco Bicycle, c'est une expérience cyclotouristique destinée aux jeunes du Séminaire Salésien à travers laquelle ils en apprennent sur eux et sur la vie de groupe. Les jeunes garçons de première et de deuxième secondaire prenaient hier la route pour 250 km de vélo en compagnie de leurs moniteurs et du père Léonard, mais surtout pour une semaine de croissance personnelle inoubliable.

« Les jeunes réalisent qu'ils font quelque chose qui sort de l'ordinaire et ils sont fiers, avance M. Léonard pour expliquer la longévité et le succès de l'événement. Les amitiés deviennent beaucoup plus fortes et ils se sentent aimés, ils se disent «ici je ne suis pas un numéro, je suis moi et je suis important». »

Nicolas Cool a participé à cette expérience. Maintenant étudiant au Cégep, le jeune homme est plus qu'heureux d'être de retour dans la famille Bosco Bicycle à titre de chef de camp.

« Quand on est en secondaire un et deux, on s'en fait tellement donner par les moniteurs qu'il y a beaucoup de jeunes qui veulent revenir pour l'être à leur tour. Il y en a beaucoup qui me disent qu'ils ont hâte d'avoir mon âge pour être moniteurs », explique-t-il.

Bosco Bicycle transforme pour le mieux ses participants et Claudine Létourneau en sait quelque chose, elle qui l'a vécu lors de son passage au Salésien. C'est au tour de son garçon de vivre l'expérience.

« Mon garçon est sportif, mais il est timide. Je lui disais de rester ouvert d'esprit avec les autres jeunes, mentionne-t-elle. Il a adoré l'expérience l'an dernier et il voulait vraiment le refaire, c'était dans son plan de match pour l'été. »

Ce désir de demeurer lié à la famille Bosco Bicycle témoigne de la gratitude qu'éprouvent les anciens envers M. Léonard.

« On me dit merci de m'avoir aidé à grandir, merci de m'avoir permis de faire des pas dans ma croissance personnelle. Ils ont maintenant 22 ou 24 ans alors leur lecture n'est plus la même, ils se rendent compte que c'est ancré profondément en eux-mêmes », se réjouit celui qui, au cours des prochaines semaines, guidera près de 90 jeunes autant sur la route que sur la voie de la confiance.

afaille@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer