Des détritus qui se déversent dans la rivière au centre-ville

Alexandre Laflamme déplore que les égouts se déversent... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Alexandre Laflamme déplore que les égouts se déversent directement dans la rivière près de la passerelle à côté de la place Nikitotek

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Du papier hygiénique, des tampons et des excréments humains se déversaient directement à l'embouchure de la rivière Magog au centre-ville, près du confluent de la rivière Saint-François vendredi.

Le citoyen Alexandre Laflamme, surpris et choqué de la situation, a diffusé deux vidéos sur Facebook en invitant ses contacts à les partager le plus possible. La Ville a corrigé le problème en après-midi.

La première vidéo a été filmée jeudi soir alors que les images de la deuxième ont été capturées hier matin. On y voit l'homme s'aventurer dans la rivière, sous le pont de chemin de fer, avec sa puise à poisson. En agitant le filet dans l'eau, il le remplit de déchets et de détritus.

De la passerelle piétonne qui relie la place Nikitotek au stationnement de la Grenouillère, on pouvait apercevoir hier en après-midi l'eau trouble sur la rive nord de la rivière. Le déversement, qui survenait sous d'énormes cailloux, provoquait des nuées blanchâtres à l'occasion.

« J'avais vu ça il y a deux ans, mais je n'avais pas fait de suivi. Je me suis dit qu'en faisant une vidéo, ça donnerait un peu plus d'impact. Je voulais que les gens voient le problème. Il y a des familles de canards qui nagent dans ce coin-là et je vois des bébés plonger pour se nourrir. Ils ressortent de l'eau couverts de papier de toilette », raconte M. Laflamme.

Amateur de pêche, il se rend parfois le long de la rivière Magog pour récolter des poissons, mais est de plus en plus tenté de se diriger en amont, où l'eau paraît plus propre.

À la Ville de Sherbrooke, des employés de la division de la gestion des eaux se sont rendus sur les lieux pour évaluer la situation hier après-midi. Ils ont finalement statué qu'il s'agissait d'un bris d'équipement qui a été réparé en milieu d'après-midi. La Ville s'est du même coup assurée qu'il n'y avait plus de déversement. La pièce défectueuse était un régulateur. Selon le service des communications, les équipements sont inspectés tous les mois et celui-ci fonctionnait normalement lors de la dernière inspection.

La présidente du comité de l'environnement, la conseillère Christine Ouellet, rassurait la population. « Les égouts domestiques ne se déversent pas dans les rivières, contrairement aux égouts pluviaux, qui amènent l'eau de pluie directement à la rivière. »

Dans des cas bien précis, il est possible que le problème provienne d'un raccordement inversé, c'est-à-dire qu'en installant eux-mêmes leur toilette, des citoyens se branchent sur le réseau pluvial plutôt que le réseau domestique. Hier, il a été possible d'écarter cette hypothèse dans le cas du centre-ville.

La Ville invite les citoyens qui seraient témoins de situations semblables à communiquer avec elle au 819 821-5858.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer