De nombreux comportements fautifs autour du lac des Nations

Postés près du pavillon Armand-Nadeau, au parc Jacques-Cartier,... (Photo La Tribune, Emanuelle Boutin-Gilbert)

Agrandir

Postés près du pavillon Armand-Nadeau, au parc Jacques-Cartier, au coeur de la zone zen, des agents de la sécurité des milieux et des membres de l'escouade de patrouilleurs bénévoles de Destination Sherbrooke accostaient les utilisateurs des sentiers pour les sensibiliser aux règles de bonne conduite.

Photo La Tribune, Emanuelle Boutin-Gilbert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) Des planchistes qui circulent autour du lac des Nations, des chiens qui se baladent en laisse, attachés au vélo de leur maître, des jeunes sans casques qui patinent à toute vitesse, c'est la routine sur les sentiers du lac des Nations et du parc Blanchard alors que ce sont des comportements qui ne sont pas permis selon le code de la sécurité routière et de la réglementation municipale.

En après-midi jeudi, sous le soleil estival, des agents de la sécurité des milieux et des membres de l'escouade de patrouilleurs bénévoles de Destination Sherbrooke discutaient avec les utilisateurs des sentiers et leur donnaient de l'information sur les comportements à adopter pour favoriser une cohabitation saine et sécuritaire.

«Les gens sont très réceptifs, ils sont pour ça la cohabitation et le partage de la piste de façon agréable» remarque Philippe Dubois, agent à la sécurité des milieux relationnistes. On invite les gens à la courtoisie, à respecter les autres utilisateurs», poursuit-il.

Les règles qu'ils énumèrent aux marcheurs, cyclistes, planchistes et patineurs ne sont que quelques exemples de restrictions auxquelles doivent se plier les utilisateurs des sentiers multifonctionnels pour permettre une cohabitation simple à tous les usagers.

«Le problème avec les animaux, c'est qu'ils risquent de partir subitement ou de mordre. On considère que les gens qui ne sont pas à pied ont moins de contrôle sur leurs animaux et que ça peut être risqué pour eux et pour les autres», explique l'agent Dubois.

Pas de planche à roulettes

Les jeunes qui circulent en planche à roulettes de tous les formats autour du lac des Nations seront étonnés d'apprendre qu'ils n'ont pas le droit de se balader là-bas. Ils ne sont autorisés à le faire qu'aux endroits désignés à cette fin comme les parcs aménagés dans plusieurs secteurs de la ville.

Attention! Si vous êtes amateur de musique, il est permis de ne porter qu'un seul écouteur lors de ses déplacements. Pour les moins de 18 ans, le port du casque à vélo est obligatoire.

«Les agents de la sécurité des milieux sont surtout là pour sensibiliser les gens, mais ils peuvent aussi octroyer des amendes variant de 15 $ à 50 $ aux imprudents», indique finalement M. Dubois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer