La bonne IDée: vers une vague de surf au centre-ville

Destination Sherbrooke a dévoilé jeudi le projet gagnant de son concours La... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Destination Sherbrooke a dévoilé jeudi le projet gagnant de son concours La bonne IDée. Les citoyens, invités à voter pour le prochain projet récréotouristique à Sherbrooke, ont choisi la vague de surf au centre-ville.

Ce sont 1670 personnes qui se sont exprimées en ligne pendant la période de votation et l'idée du surf au centre-ville s'est largement démarquée des quatre autres finalistes, soit les cyclodraisines sur les chemins de fer abandonnés, un pont-fontaine lumineux, une plage urbaine et une tyrolienne.

Destination Sherbrooke évaluera désormais la possibilité de réaliser le projet sur la rivière Magog, près du confluent de la rivière Saint-François. Une analyse de faisabilité, d'attractivité et de sécurité sera entre autres menée. Les impacts environnementaux seront aussi pris en compte.

Au Québec, deux vagues de surf ont été aménagées sur le fleuve Saint-Laurent et attirent entre 18 000 et 25 000 surfeurs annuellement. Dans la ville de Boise, en Idaho, ce sont plus de 40 000 personnes qui profitent d'une telle vague de surf chaque année.

 Les différentes analyses nécessiteront quelques mois de travail. Elles pourraient mener à une demande budgétaire à la Ville de Sherbrooke dès cet automne pour une réalisation en 2016 ou 2017. La contribution du privé sera sollicitée. Une campagne de sociofinancement pourrait d'ailleurs être lancée sous peu par les promoteurs. Les travaux importants liés au plan de développement du centre-ville, notamment la reconstruction du pont des Grandes-Fourches, seront aussi considérés pour la réalisation du projet.

Selon Laurence-Olivier Néron, porte-parole de l'équipe ayant développé le concept, l'aménagement d'une vague de surf, sans autres installations particulières, pourrait coûter entre 100 000 et 400 000 $. Les coûts pourraient toutefois être plus importants s'il est nécessaire de dévier la rivière pendant les travaux ou si des normes environnementales spécifiques sont imposées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer