Postes Canada : un bureau bilingue en moins à Sherbrooke

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) La succursale de Postes Canada de la Place de la Cité pourrait dorénavant servir ses clients qu'en français.

Postes Canada compte modifier le statut de succursale bilingue de 49 comptoirs de Postes Canada au pays, mais en ajouterait 39 en contrepartie. À Sherbrooke, cinq bureaux sont présentement bilingues et advenant la mise en place de cette nouvelle mesure, le chiffre passerait à quatre.

« Nous suivons les recommandations du Conseil du Trésor qui nous indique où sont les régions pour lesquelles le service bilingue est essentiel », souligne Anick Losier de Postes Canada, qui ajoute que l'organisme fédéral a également mené ses propres analyses de marché.

Pour le président retraité du syndicat des employés des postes en Estrie, Pierre Avard, « il s'agit d'un autre jalon de Postes Canada pour mettre en place une privatisation du service ».

Il explique qu'une prime de bilinguisme de l'ordre d'environ 800 $ annuellement est versée aux employés d'un bureau de service bilingue, somme qui serait appelée à disparaître advenant un changement vers le service unilingue.

« Postes Canada est toujours attaquée sur la qualité de ses services bilingues alors c'est un peu aussi une façon d'éviter les examens », évoque M. Avard, qui souhaite que les prochaines élections fédérales modifient certaines décisions prises par les dirigeants du service postal au cours des dernières années.

Mme Losier explique cependant que le projet en est encore qu'au stade consultatif.

« On demande à la population de nous faire part de leurs inquiétudes », indique-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer