Départ arrosé pour Sherbrooke t'en bouche un coin

Parmi les découvertes que les visiteurs ont pu... (IMACOM, Maxime Picard)

Agrandir

Parmi les découvertes que les visiteurs ont pu faire à Sherbrooke t'en bouche un coin vendredi : la patte de porc Berkshire, du bistro Kapzak, préparée par le chef Jason Kacprzak.

IMACOM, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(Sherbrooke) Les gourmands de la région seront comblés en fin de semaine : bouchées et grillades préparées par les chefs, ateliers culinaires sous la tente et en plein air, leçons sur les vins d'ici et d'ailleurs. Le menu s'annonce riche en découvertes gastronomiques.

Vendredi en fin d'après-midi a été donné le coup d'envoi de la deuxième édition de Sherbrooke t'en bouche un coin au parc Jacques-Cartier. Après le discours d'ouverture, les coupes se sont mises à tinter et les gens ont amorcé leur quête de saveurs auprès des 20 kiosques des chefs de la région.

Au centre, les visiteurs de l'évènement se font servir vins et bières. Aussi, les chefs invités de Montpellier discutent avec les convives et distribuent leurs bouchées. Des tables à pique-nique en bois massif disposées près de la scène permettent au public de s'asseoir et d'échanger sur leurs expériences puis sur les souvenirs que leur évoquent les saveurs appréciées en bouche.

Déjà, vers 18 h, malgré le temps qui se faisait pluvieux, le site accueillait un peu plus de 200 personnes. Plusieurs se sont empressé de passer vers la scène de démonstrations culinaires, alors que d'autres ont préféré s'initier aux vins du Québec. C'est la chef Caroline McCann qui a ouvert le bal pendant que Charles-Henri de Coussergues, propriétaire de L'Orpailleur, servait ses bulles festives en dégustation.

Deux amatrices de gastronomie qui vivaient leur première expérience vendredi soir ont goûté aux pattes de cochon et plusieurs autres produits qui avaient été cuisinés par les chefs. « C'est très bon, bien organisé et c'est agréable de voir les chefs, on a le temps de leur parler et de leur poser des questions », a affirmé l'une d'entre elles, Lise Messier de Magog.

Dominic Tremblay, chef propriétaire du DT Bistro et du Café Massawippi, et Geneviève Filion, chef du OMG Burger, s'entendent pour dire que la première soirée annonce une belle fin de semaine. « Ça nous donne la chance de serrer des mains, de jaser avec les gens, c'est bien agréable, on aime ça! L'évènement nous permet de créer un contact direct avec les gens», a illustré Dominic Tremblay.

Jerome Billod-Morel, président des Toques blanches internationales club, est venu de Montpellier l'an dernier et a rejoint Sherbrooke cette année avec quatre de ses collègues, eux aussi chefs. « L'accueil est merveilleux et l'échange avec les chefs d'ici est agréable », a-t-il expliqué pour justifier son retour auprès de l'équipe responsable des festivités gourmandes. « Les autres chefs sont émerveillés et enchantés de cet accueil. Ils espèrent déjà renouveler l'expérience l'année prochaine », a-t-il mentionné. Le chef français promet enfin de belles découvertes samedi, sur la terrasse, alors qu'il sera derrière le barbecue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer