Raif Badawi : l'espoir après la déception

Ensaf Haidar s'est dite soulagée du nouveau report... (Imacom, René Marquis)

Agrandir

Ensaf Haidar s'est dite soulagée du nouveau report des coups de fouet que devait subir son mari Raif Badawi.

Imacom, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHERBROOKE) Une semaine après de mauvaises nouvelles en provenance de l'Arabie Saoudite, l'espoir n'a pas quitté les militants de la cause de Raif Badawi.

Alors que la ministre de l'Immigration du Québec Kathleen Weil annonçait plus tôt en matinée qu'un certificat de sélection pour motif humanitaire serait émis par le gouvernement à l'intention de Raif Badawi, une nouvelle vigile en faveur de la libération du blogueur saoudien s'organisait devant l'Hôtel de Ville de Sherbrooke.

Rappelons que la semaine dernière, l'Arabie Saoudite a confirmé la sentence de dix ans de prison et de 1000 coups de fouet de Raif Badawi pour avoir critiqué le régime et l'islam.

La femme du blogueur, Ensaf Haidar, était présente et s'est dite heureuse des démarches du gouvernement québécois, de même que du nouveau report des coups de fouet qui devaient être donnés à son mari vendredi.

« On n'attendait pas un nouveau jugement alors on se demandait pourquoi réitérer la sentence à ce moment-là. Ensaf craignait que c'était un prétexte pour recommencer les coups de fouet », a déclaré la porte-parole d'Amnisitie Internationale pour l'Estrie, Mireille Elchacar.

Après avoir manifesté une perte d'espoir après l'annonce de la confirmation de la sentence de son mari, Ensaf Haidar est apparue avec la même force qu'à son habitude lors de la vigile. « Je pense que son découragement a duré une journée, le lendemain je l'appelée, je lui ai dit on continue, on n'a pas le choix et elle était d'accord », explique Mme Elchacar.

Par ailleurs, deux militants autrichiens de passage au Vermont pour leurs vacances étaient à la vigile pour offrir leur soutien à Raif Badawi, eux qui font également partie de la lutte pour la libération du blogueur en Autriche. Tous deux ont souligné l'importance des manifestations afin que le cas du blogueur ne sombre pas dans l'oubli.

Troisième anniversaire de l'emprisonnement

Vendredi prochain, le 19 juin, marquera le troisième anniversaire de l'emprisonnement de Raif Badawi et, pour l'occasion, une vigile de grande envergure se tiendra encore une fois devant l'Hôtel de Ville.

« On va enfin avoir le livre regroupant les écrits de Raif et c'est une bonne nouvelle parce que les écrits pour lesquels Raif a été arrêté vont enfin pouvoir être lus de tous », a détaillé Mme Elchacar aux militants présents.

De courts extraits du livre seront lus à la vigile ainsi qu'au Bistro Kàapeh à l'occasion d'un 5 à 7.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer