Des dizaines de parties de soccer annulées en raison de la pluie

Les fermetures de terrain de soccer en raison du mauvais temps causent des maux... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Les fermetures de terrain de soccer en raison du mauvais temps causent des maux de tête aux organisations sportives.

Dans la région de Sherbrooke, on a dû annuler plus de 80 parties depuis le début de la saison, signale Mario Boutin, président des Verts de Sherbrooke.

«Nous retrouvons le même scénario que depuis les deux dernières années en début de saison. Beaucoup de pluie et beaucoup d'annulations de parties.»

«Au niveau régional, on me dit qu'il y a eu 110 annulations en trois semaines. Ça nous laisse peu de marge de manoeuvre. La période des vacances s'en vient vite en plus. Plusieurs joueurs ne seront pas là.»

Au cours des dernières semaines, la Ville de Sherbrooke a dû fermer ses terrains sportifs à surface naturelle, dont ceux de soccer, à quelques reprises à la suite de fortes pluies.

La vétusté des infrastructures de jeux est en cause, ajoute M. Boutin. «Les terrains synthétiques sont utilisés presque au maximum», dit-il.

«Les terrains de gazon naturel ont entre 20 et 30 ans. La Ville fait sa job, mais les infrastructures ne nous laissent pas beaucoup de latitude. Les terrains de soccer à 11 joueurs sont les plus vieux.»  

M. Boutin souhaite que les projets d'aménagement de terrains à gazon synthétique se réalisent. «On en aurait besoin de deux ou trois autres», enchaîne-t-il.

«Il faudrait que le monde du soccer sherbrookois fasse pression sur le conseil municipal. Mais ça, c'est un gros débat.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer