«Katevale», une municipalité qui n'a jamais existé

La pancarte le long du chemin Blancette dirige... (La Tribune, Claude Plante)

Agrandir

La pancarte le long du chemin Blancette dirige le trafic vers « Katevale ».

La Tribune, Claude Plante

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les automobilistes circulant sur le chemin Blanchette en direction est et qui veulent se rendre à Sainte-Catherine-de-Hatley via la route 216 pourraient ne pas se rendre s'ils se fient à l'affichage.

C'est qu'une pancarte le long du chemin, non loin de la base de plein air André-Nadeau, dirige le trafic vers « Katevale », un nom que n'a jamais porté cette municipalité estrienne.

Ce vestige de l'affichage mentionne que le village se trouve à 12 kilomètres de là.

Pourtant, dans les environs, notamment dans un carrefour giratoire tout près, des pancartes invitent les automobilistes à se diriger vers Sainte-Catherine-de-Hatley.

« Il y en a encore quelques-unes sur le territoire de Sherbrooke », réagit Serge Caron, directeur de la municipalité de Sainte-Catherine. « Nous avons fait des demandes pour qu'elles soient retirées. »

« Il va falloir que je le demande à nouveau. Ce sont de vieux panneaux. Il en reste je crois dans le secteur de Rock Forest. Douze kilomètres. On pourrait penser que c'est des milles tellement c'est vieux. »

«La municipalité a été incorporée dès le départ sous le nom de Sainte-Catherine-de-Hatley.»


En fait, Sainte-Catherine-de-Hatley n'a jamais porté le nom de « Katevale », contrairement à ce qu'on serait porté à croire. Il provient du fait que le bureau de poste du village portait ce nom, de même que les adresses postales des citoyens.

« La municipalité a été incorporée dès le départ sous le nom de Sainte-Catherine-de-Hatley », ajoute M. Caron.

« On entend encore des gens dire Katevale pour parler du village, mais c'est moins fréquent. »

À la Ville de Sherbrooke, on cherchait hier à savoir si la pancarte relevait de leur service ou de celui du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Au MTQ, on fait remarquer que le chemin Blanchette fait partie du réseau municipal sherbrookois.

Par ailleurs, en roulant sur la route 108, il est possible de remarquer la présence de pancartes indiquant les secteurs de Birchton et Sand Hill, deux anciens villages maintenant regroupés au sein de la municipalité de Cookshire-Eaton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer