Le Festival du texte court a 10 ans

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) Le Festival du texte court de Sherbrooke a 10 ans. C'est un beau chiffre rond. C'est aussi une étape franchie pour l'annuel rendez-vous qui, pendant quatre jours, fait part belle à la poésie.

«Pour moi, c'est majeur, ça souligne le fait que le Festival existe encore. C'est un événement qui est passé par toutes sortes d'étapes depuis sa fondation par un collectif d'artistes. Au début, tout le monde y était bénévole. En étant maintenant chapeauté par la Maison des arts de la parole, le Festival voit sa pérennité assurée. Et on veut l'amener vers un nouvel horizon. Tout en gardant les micros ouverts à tous, on veut installer davantage le volet professionnel, on souhaite inviter des artistes qui ont du bagage et qui peuvent être une source d'inspiration», exprime Sophie Jeukens, directrice artistique du Festival et de la Maison des arts de la parole.

En cela, la présence de Marc-Antoine K. Phaneuf, vendredi, donne une petite idée de ce que veut devenir l'événement printanier.

«C'est un artiste et un auteur qui a publié plusieurs recueils au Quartanier. Sa démarche artistique cadre parfaitement avec le thème Mémoires retenu cette année. Il travaille beaucoup avec des collages, de la récupération d'images ou de citations. Au Festival, il va présenter une conférence poétique à partir d'une série de photos un peu bizarres qu'il a trouvées sur l'internet», note Mme Jeukens.

Autre fait saillant : la tenue d'une nuit complète de poésie au cours de laquelle plusieurs artistes de la région feront entendre leur voix. André Gélineau, Frank Poule, Jean-François Hamel, Marianne Roy et Mathieu K. Blais seront notamment de la partie.

«Des participants d'ailleurs au Québec qui ne pouvaient pas être là physiquement ont préparé des prestations vidéo exclusivement pour le Festival, tandis que des artistes de la Belgique et de la Suisse feront une performance en direct grâce à Skype», indique Sophie Jeukens.

Celle-ci a, du reste, concocté un spectacle de clôture en conviant autour du micro trois de ses coups de coeur des dernières éditions. Sébastien Dulude, Queen KA et Claudine Vachon se partageront donc la scène du Tremplin.

«Cette soirée en triptyque, ce sera un peu mon spectacle bonbon : j'ai donné carte blanche à chacun.»

Les festivités débutent jeudi soir avec la tenue d'un Cabaret Well-King rétro au ArtFocus.

Un passeport donnant accès à toutes les activités du Festival est en vente au coût de 25 $, mais il est aussi possible d'acheter des billets à la porte.

Vous voulez y aller?

Festival du texte courtde Sherbrooke

Du 28 au 31 mai

Programmation complète :

festicourt.org

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer