Leaders de la diversité culturelle

Normand Brathwaite, comédien et animateur, Patricia Gauthier, présidente-directrice... (Imacom)

Agrandir

Normand Brathwaite, comédien et animateur, Patricia Gauthier, présidente-directrice générale du CIUSSS de l'Estrie-CHUSet Mohamed Soulami, directeur et fondateur d'Actions interculturelles, ont vu leurs efforts récompensés par un prix Leader ou Champion. La dragonne Danièle Henkel fait aussi partie des personnalités honorées.

Imacom

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Emanuelle Boutin-Gilbert
La Tribune

(SHERBROOKE) La diversité culturelle prend de l'ampleur en région. Plusieurs efforts sont faits pour que les citoyens embrassent cette différence.

À ses locaux de la rue Lawford à Sherbrooke, mercredi, l'organisme Actions interculturelles de développement et d'éducation (AIDE) a soufflé les 25 chandelles de ses années de projets, d'activités, de recherches et de rencontres.

Elle a profité de l'occasion pour souligner l'apport de personnalités québécoises dans le rayonnement de la diversité culturelle.

Des prix Leader de la diversité culturelle ont ainsi été remis à Normand Brathwaite, Danièle Henkel et Patricia Gauthier.

Le comédien, musicien et animateur s'est dit heureux et surpris de se voir décerner ce prix. «C'est toujours une belle surprise quand les gens t'appellent pour te dire que ce que tu aimes faire est perçu comme un travail engageant. J'invite des artistes peu connus et de différentes cultures parce j'aime ça, et que je veux le véhiculer à travers ma création», a confié M. Brathwaite.

«Je me sens honorée par ce prix, étant moi-même une mosaïque de cultures de par mes parents, mes enfants et mes mariages», a témoigné Mme Henkel dans une courte vidéo de remerciement. Elle a ajouté que la diversité est une richesse incroyable et qu'il faut l'utiliser au maximum pour être forts à l'international.

Patricia Gauthier, comme «femme d'affaires» à la tête du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, prend quant à elle ce prix comme un rappel qu'il faut redoubler d'efforts et prendre davantage de mesures pour favoriser l'intégration et l'adaptation des gens des communautés étrangères quand ils arrivent au Québec et en région.

Un dernier prix, celui du Champion de la diversité, a été remis à Mohamed Soulami, directeur et fondateur d'AIDE, comme juste reconnaissance à son dévouement et pour souligner toute l'initiative dont il a fait preuve au cours des 25 dernières années.

L'organisme destiné à partager la richesse et la diversité de toutes les cultures est né d'une idée de M. Soulami. Il raconte qu'à l'université, il avait été invité par une amie à un souper où il y avait une quinzaine de gens d'origines différentes, avec des mets aux saveurs inconnues et des musiques variées. Il s'en souvient comme si c'était hier. Ce fut pour lui un des plus beaux moments de son parcours. Il s'est ensuite demandé pourquoi ce genre de souper devait rester l'affaire de quelques personnes. M. Soulami a alors organisé en 1990 le premier évènement de plusieurs autres, le Souper des peuples. La suite de l'histoire est connue.

«Les gens se mélangent, mais il y a encore du travail à faire», tient à mentionner le fondateur. «L'employeur hésite encore et reste fermé devant l'option d'embaucher les gens des communautés culturelles étrangères. Ils ont peur de la différence et de l'inconnu», soutient-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer