Jean Charest vient aider au financement des travaux de la cathédrale

Jean Charest est prêt : prêt à aider au financement des travaux de la... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Jean Charest est prêt : prêt à aider au financement des travaux de la cathédrale St-Michel de l'archevêché de Sherbrooke.

Jean Charest ... (Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Jean Charest 

Archives La Presse

« Il est de Sherbrooke tout comme son épouse, c'est une personnalité connue ici et il a à coeur la cathédrale, c'est ici que les funérailles de son père ont été célébrées », souligne Mgr Luc Cyr, celui qui a invité Jean Charest à être le président d'honneur d'un 5 à 7 le 2 juin, à la cathédrale, afin d'amasser des fonds pour sa réfection.

La campagne de financement, lancée en octobre 2014, a déjà permis d'amasser environ 5 des 8,5 millions $ nécessaires à la réalisation des différents travaux de réfection de l'édifice grâce aux investissements de la Ville de Sherbrooke et du Conseil du patrimoine religieux du Québec, entre autres. La prochaine étape : solliciter les dons du grand public.

« C'est la population qui a contribué dans le passé, ce qui fait qu'au fil des années, on réussit à maintenir ces édifices », rappelle Mgr Cyr.

Il pourra compter sur l'appui de l'ancien premier ministre Jean Charest, pour qui tout le quadrilatère autour de la cathédrale évoque de nombreux souvenirs.

« C'est un joyau du patrimoine de la région de l'Estrie et du Vieux-Sherbrooke. Tout ce quadrilatère l'est, en fait. Le Séminaire de Sherbrooke où j'ai fait mes études, le palais de justice où j'ai amorcé mon droit, le mont Notre-Dame où mes soeurs ont étudié, tout ça évoque des souvenirs », se remémore Jean Charest.

Son arrière-grand-père aurait même été parmi ceux qui auraient construit les fondations de la cathédrale. « On n'a jamais su si c'était vrai ou si c'était une légende », mentionne à la blague M. Charest.De nombreux édifices religieux ont été vendus, puis métamorphosés au cours des dernières années. On n'a qu'à penser à l'ancienne église Ste-Thérèse qui abrite aujourd'hui le restaurant OMG Burger. Il est donc d'autant plus important pour Mgr Cyr d'investir dans la conservation de cet « incontournable » bâtiment de l'histoire de Sherbrooke, comme il le décrit.

« La cathédrale a aussi une valeur cultuelle importante, détaille-t-il. Elle sert encore beaucoup, ce n'est pas un patrimoine vide et inhabité. »

« Plusieurs Sherbrookois y ont vécu des moments importants », rappelle quant à lui M. Charest.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer