La générosité du chocolatier au Défi des têtes rasées

«Je ne suis pas chercheur, je suis chocolatier! La manière dont je pouvais le... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SHERBROOKE) «Je ne suis pas chercheur, je suis chocolatier! La manière dont je pouvais le plus aider, c'était en m'impliquant ici.»

Danny Lamontagne, propriétaire de Chocolat Lamontagne, a prouvé dimanche lors du Défi têtes rasées de Leucan qu'un chocolatier pouvait amplement venir en aide aux enfants atteints de cancer. En produisant des barres de chocolat à l'emballage aux couleurs de Leucan, qui ont été vendues partout à travers la région, il a permis à l'organisme d'amasser 10 000 $. Comme si ce n'était pas assez, il a décidé de se faire raser la tête, et recueilli 5000 $ supplémentaires de cette façon.

«Ma présence ici est un concours de circonstances. Julie Coupal, de Leucan, habite dans mon quartier et elle m'a appelé pour me demander si ça m'intéressait d'être coprésident d'honneur du Défi. Il n'était pas question de rasage au début, plutôt de visibilité, mais je trouvais la cause tellement noble! Des cheveux, ça repousse. Mais la santé, c'est important, c'est une chose de base, et il ne faut pas oublier que les enfants sont notre futur», a-t-il dit.

Pour sa toute première participation à un Défi Leucan, M. Lamontagne était accompagné de sa conjointe et de ses deux enfants, qui l'ont regardé passer sous la tondeuse au Carrefour de l'Estrie. «J'ai deux enfants en pleine santé, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Et on sait à quel point les sous sont importants pour la recherche», a-t-il mentionné.

Et sa participation est vraiment une histoire de famille : il lui manquait 500 $ le matin même pour atteindre son objectif de 5000 $. Un don de dernière minute lui est finalement parvenu... de son père!

Record Guinness

L'édition du Défi têtes rasées qui se tenait hier a commencé à 10 h 30 très exactement. Il était important que tous les défis qui se tenaient en même temps à travers le Québec débutent précisément à la même heure, puisqu'on tentait de battre le Record Guinness du plus grand nombre de têtes rasées simultanément.

Danny Lamontagne pourra dire qu'il aura été le premier homme à se faire raser à Sherbrooke lors de cette édition spéciale. Et la première femme? Il s'agit de Nathalie Larocque, qui en était à sa deuxième participation au Défi.

«J'ai participé pour une première fois en 2011. C'est important pour moi, parce qu'il y a des gens dans mon entourage qui sont décédés du cancer. Je donne aussi mes cheveux pour permettre de faire des perruques pour les gens atteints de cancer», a-t-elle souligné.

Effectivement, Mme Larocque fait partie des personnes qui ont les cheveux assez longs et en bon état pour qu'ils soient coupés en «couettes», qui sont réutilisées pour faire des perruques.

À Sherbrooke, dimanche, ce sont 126 personnes qui se sont fait raser, amassant ainsi un total de 62 300 $. Au Québec, on parle de plus de 1000 têtes, ce qui devrait permettre à Leucan de faire homologuer son record, l'ancien ayant été fixé à moins de 900.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer