La Ville s'entend avec les syndiqués d'Hydro

Après une vingtaine de séances de négociation, la Ville et les syndiqués de la... (Archives La Tribune, Frédéric Côté)

Agrandir

Archives La Tribune, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après une vingtaine de séances de négociation, la Ville et les syndiqués de la société Hydro-Sherbrooke se sont entendu.

Une entente de principe avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses de la section locale 1114 est intervenue, annonce la Ville de Sherbrooke.

Leur convention collective est venue à échéance le 31 décembre 2013.

Cet accord survient après 21 séances de négociation collective. Les parties ont convenu de ne pas divulguer le contenu de cette entente d'ici à ce que les syndiqués en soient informés lors d'une assemblée générale, le 1er juin prochain, précise-t-on.

Les élus de la Ville de Sherbrooke prendront également connaissance du contenu de l'entente de principe lors du comité plénier du 1er juin.

Près de 110 employés, affiliés au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), sont concernés par cette entente de principe.

Plan d'optimisation

Cette entente survient quelques semaines après la présentation du plan d'optimisation de l'administration du maire Bernard Sévigny visant à sabrer 11 millions $ en trois ans dans els coffres de la Ville.

Le plan d'optimisation prévoit que 200 de ses employés seront admissibles à la retraite durant cette période et compte abolir environ la moitié des postes laissés vacants par attrition et par un réaménagement du travail.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer