Robes rouges et jazz pour la santé du coeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(SHERBROOKE) Même si elle y est associée pour une cinquième édition consécutive, le Gala de la Robe rouge prendra une autre dimension cette année pour la marraine d'honneur Nancy O'Malley.

Devenue grand-mère de la petite Lily-Rose en avril, la femme d'affaires voit plus que jamais dans ce gala-bénéfice de la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC une occasion de se rappeler l'importance de prendre soin de sa santé et de rester attentive aux signes avant-coureurs de ces maladies.

« Cette cause me touche parce qu'elle concerne beaucoup les femmes qui souffrent davantage des AVC », lance d'emblée la copropriétaire des boutiques Subtile avec son mari Lal Komal.

« Quand le président de la Fondation (en Estrie) Pierre Tardif nous a sollicités la première fois pour habiller les femmes de façon harmonieuse, continue-t-elle, ça m'avait toute de suite interpellée puisque ma maman a fait un infarctus à peu près à l'âge que j'ai aujourd'hui... Je me rappelle encore la douleur que ça m'avait causée. »

« Aujourd'hui, reprend Mme O'Malley, maintenant que je suis maman et nouvelle grand-maman, ça me touche encore plus! Je veux être là encore 50 ans pour voir grandir ma petite-fille! »

Entourée de huit ambassadrices qui, comme elle, ont accepté de revêtir une robe rouge pour la cause, le 4 juin prochain, Nancy O'Malley a profité du lancement de la huitième édition du prestigieux gala de sensibilisation pour parler de l'importance de s'impliquer dans sa communauté et d'embrasser une cause qui nous tient à coeur.

« Le Gala de la Robe rouge a beaucoup aidé à faire connaître les maladies du coeur et leurs modes de prévention », constate pour sa part la coordonnatrice de la fondation en Estrie, Katy Côté, qui explique que des vidéos informatifs seront diffusés au cours de la soirée qui fera aussi une belle place à l'oeuvre du jazzman Louis Armstrong dans une relecture originale par le quatuor montréalais Misses Satchmo.

Le 8e Gala de la Robe rouge a un objectif financier de 50 000 $ qui serviront aux missions principales de l'organisme de prévenir la maladie, préserver la vie et favoriser le rétablissement. Des missions qui prennent tout leur sens quand on sait que 70 000 Canadiens meurent chaque année d'une maladie du coeur ou d'un AVC et que les AVC tuent 45 % plus de femmes que d'hommes, entre autres statistiques.

Le Gala de la Robe rouge est né à Sherbrooke en 2008 et il est célébré aujourd'hui dans trois autres régions de la province, à Laval, Québec et Gatineau.

Les billets sont en vente au coût de 150 $ en mode VIP qui inclut le cocktail dînatoire ou de 15 $ pour le spectacle seul au Théâtre Granada. (fmcq.estrie@fmcoeur.qc.ca)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer