«Une occasion pour les citoyens de s'exprimer sur des projets récréotouristiques»

Les Sherbrookois ont maintenant le pouvoir de décider du prochain projet... (Photo fournie)

Agrandir

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Sherbrookois ont maintenant le pouvoir de décider du prochain projet récréotouristique qui sera développé par Destination Sherbrooke. Des 148 idées proposées sur le site Sherbrooke Carticipe, cinq ont été retenues pour être soumises au vote du public. L'idée gagnante, qui sera dévoilée le 18 juin, pourrait se réaliser dès 2016 si le budget de la Ville de Sherbrooke le permet.

Les Sherbrookois ont maintenant le pouvoir de décider... (Photo fournie) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie

En point de presse jeudi, Jean-François Ouellet, directeur à l'innovation et au développement à Destination Sherbrooke, a dévoilé les cinq finalistes. «C'est une occasion pour les citoyens de s'exprimer sur des projets récréotouristiques qu'ils aimeraient voir se réaliser. Les finalistes ont été choisis en fonction de leur popularité sur le site de Carticipe, leur potentiel récréotouristique et leur aspect de nouveauté et d'attractivité.»

Vague de surf au centre-ville, par exemple, propose de développer un événement de surf urbain au centre-ville. «Le confluent des deux rivières pourrait être exploité en créant une vague artificielle», donne en exemple M. Ouellet.

«Nous évaluons que l'idée mérite d'être analysée et que l'activité peut se dérouler dans un cadre tout à fait différent de ce que nous avons vécu dans la descente en embarcation.»


Jean-François Ouellet... (Imacom, René Marquis) - image 3.0

Agrandir

Jean-François Ouellet

Imacom, René Marquis

Une activité nautique au centre-ville rappelle toutefois les événements tragiques de l'unique descente en rafting réalisée dans la gorge de la rivière Magog, qui avait coûté la vie à Réal D.-Carbonneau en 2004. «La sécurité est une préoccupation. C'est une chose qui nous vient naturellement à l'esprit. Nous évaluons que l'idée mérite d'être analysée et que l'activité peut se dérouler dans un cadre tout à fait différent de ce que nous avons vécu dans la descente en embarcation. Nous sommes totalement ailleurs», ajoute-t-il.

La deuxième idée proposée est celle d'un pont-fontaine lumineux semblable à ceux qu'on trouve notamment à Sydney, en Australie, et à Séoul en Corée du Sud. «Déjà mise en valeur par la promenade du Lac-des-Nations et la promenade de la Gorge, l'eau pourrait prendre une place encore plus importante si on intégrait une fontaine sous un pont», indique dans sa description le citoyen Alain Choquette, qui a soumis cette suggestion. La fontaine serait installée sur une structure déjà existante.

Les cyclodraisines ont aussi attiré l'attention en raison de leur originalité. 

«Sur les voies ferrées désaffectées, différents véhicules à propulsion humaine pourraient être développés», commente Jean-François Ouellet. À Sherbrooke, la voie du Québec-Central est inutilisée et pourrait servir à cet effet. Cette activité serait déjà bien implantée en Europe.

Quatre saisons

Les Sherbrookois pourront par ailleurs opter pour un parcours de tyrolienne qui survolerait la ville de façon vertigineuse. Cet attrait pourrait être exploité pendant les quatre saisons. Sans avoir choisi d'endroit spécifique, les représentants de Destination Sherbrooke mentionnaient le lac des Nations et la gorge de la rivière Magog comme sites potentiels.

La cinquième idée qui fera l'objet du vote est celle d'une plage urbaine qui pourrait devenir un lieu de rencontre balnéaire au coeur de la ville. «La création d'espaces éphémères est très en vogue et la signature architecturale d'un tel projet revêt une grande importance pour l'ambiance du site. À Sherbrooke, la plage urbaine pourrait se déployer au parc Lucien-Blanchard ou encore dans le secteur du marché de la Gare», lit-on dans la description du projet de Béatrice Hercend.

Certaines suggestions ont volontairement été écartées parce qu'elles sont déjà en développement à Destination Sherbrooke. C'est notamment le cas d'un spectacle de fontaine au lac des Nations, du projet de développement de l'ancienne prison Winter, de la construction de tours d'observation, d'un téléphérique dans la gorge de la rivière Magog et du musée de l'automobile.

«On s'est engagé à réaliser une des cinq idées en respectant un cadre financier et technique. Nous pourrons adapter en fonction des disponibilités financières. Aucun cadre n'a été établi pour le moment», mentionne Jean-François Ouellet.

Pour voter, les citoyens se rendent au labonneidee.co jusqu'au 16 juin à minuit. Il est possible de voter une fois par jour par adresse IP.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer